Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

En flânant, en regardant

En flânant, en regardant propose un regard singulier sur le monde de l'art contemporain dans sa foisonnante diversité. Un regard chrétien « en sympathie avec le monde », un regard critique sans jugement a priori, un regard informé qui ambitionne de discerner, dans le brouhaha de l'actualité, des points forts, des créations marquantes, des évènements décisifs. Sans se limiter à ce qu'on appelle traditionnellement l'art sacré ou l ‘art religieux, en refusant toute querelle de définition a priori, nous essaierons de faire part de nos coups de coeur et de nos émotions, de nos déceptions aussi, de nos inquiétudes, et surtout de nos émerveillements.

La sculpture ouvre l’espace : Carl Andre

La sculpture comme lieu, Sculpture as place. Le titre de la rétrospective Carl Andre, présentée jusqu'au 12 février au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, condense le point le plus marquant de la contribution de ce géant américain de l’art à l’histoire de la sculpture contemporaine. Né en 1935, Carl Andre a révolutionné dans les années 1960 la manière de concevoir et de vivre la sculpture, tout en revendiquant une continuité réelle avec «la grande tradition ».

Lire la suite…

« C’est beau dehors » avec Elisabeth Ballet au Domaine de Kerguéhennec

Le Domaine de Kerguéhennec célèbre le 30ème anniversaire de son parc de sculptures. A cette occasion, ce haut lieu de la sculpture, reconnu sur la scène internationale, revisite la notion de « Paysage » à travers l’exposition « Paysages contemporains ». Paysages au pluriel car sont abordés différents types de paysages, et contemporains car, pour paraphraser une célèbre formule, « il n’est de paysage que contemporain ». L’exposition présentée jusqu’au 6 novembre 2016, investit la totalité des espaces (château, écuries, orangerie, parc) et présente, entre autres, des œuvres des artistes de la collection du parc. Elisabeth Ballet est l’un d’eux. Paul-Louis Rinuy nous raconte la rencontre qu’il avait faite en 2005 avec l’œuvre "Trait pour Trait' de l’artiste française dans le parc du Domaine de Kerguéhennec...

Lire la suite…

Le corps de la sculpture, 4e édition de la Biennale de sculpture à Yerres

« Je suis heureux d’ouvrir ce Printemps de la sculpture qui nous réunit autour d’un ensemble de désirs, de rêves, de vertiges, condensés dans des matières diverses, des plus dures aux plus tendres et fragiles, telles la terre, le tissu, le végétal. Si cette exposition n’est pas un vain rassemblement d’objets hétéroclites, c’est parce que chacune des œuvres, dans son originalité, a trouvé un lieu hospitalier, accueillant, dans le Parc, l’Orangerie ou la Ferme Ornées de la propriété du peintre Gustave Caillebotte qui se montre, aujourd’hui, post-mortem, accueillant et mécène comme il le fut pendant sa vie, grâce aux femmes et hommes qui aujourd’hui entretiennent, font vivre et rayonner toute cette propriété Caillebotte. Quelles clés d’unité donnent sens et vie aux sculptures ici rassemblées ? Et quel sens prend cette exposition, ici et maintenant, sur le corps de la sculpture dans l’art contemporain ? Quatre mots sonnent comme autant de réponses à ces questions. »

Lire la suite…

L'église Sainte Bernadette de Nevers de Claude Parent et Paul Virilio

Je poursuis ce bref tour de France des églises contemporaines qui me conduit, au hasard de mes coups de cœur, d’heureuse rencontre en authentique chef d’œuvre. Le contemporain n’est pas toujours le plus récent, et bien des créations d’il y a quelques décennies appartiennent déjà à notre patrimoine tout en s’affirmant encore actuelles, voire révolutionnaires. Il en est ainsi de l’église Sainte-Bernadette de Nevers qui, à bientôt 50 ans, s’impose toujours comme énigmatique, inassimilable.

Lire la suite…

Jaume Plensa, montrer des visages, sculpter des âmes

Une fois qu’on les a découverts, à Bordeaux, à Antibes, lors de la dernière Biennale de Venise dans l’île San Giorgio Maggiore, et dans bien d’autres lieux à travers le monde, on ne peut oublier les visages monumentaux sculptés par Jaume Plensa. Ces yeux fermés, ces sourires étrangement sereins. La Forêt blanche, qu’on peut admirer pendant quelques semaines à la Galerie Lelong, propose au spectateur une expérience curieuse, d’une impressionnante réussite esthétique: se promener à travers des visages de jeunes filles en bronze blanc, aux regards absents, aux fronts étirés, riches d’une intériorité visible.

Lire la suite…

Voyager dans l'art d'aujourd'hui

Dans certaines manifestations, on se surprend à désespérer de l’art contemporain, à vitupérer une époque dominée par le triste conformisme de la marchandisation. De la FIAC, événement international à Paris, il y a si peu à dire, si ce n’est qu’on ne saurait réduire la prodigieuse vitalité de l’art contemporain à l’investissement de collectionneurs millionnaires ou milliardaires. Le monde de l’art est gouverné par des effets de mode marquants dans leur ampleur mais qui ne sont guère intéressants, ni vraiment importants.

Lire la suite…

Attention, monde fragile !

Comment sera notre monde dans vingt ans, dans cinquante ans, dans deux siècles ? Pouvons-nous, tels des archéologues du futur, entrevoir ce qui restera de notre civilisation en 2235 ? Anne et Patrick Poirier se posent ce type de questions depuis plus de quatre décennies qu’ils explorent un univers dans lequel, contrairement à la célèbre affirmation de Sigmund Freud, « l’inconscient (n’) ignore (pas) le temps ». Leur nouvelle exposition à la galerie Mitterrand met en évidence la terrible actualité de ces questions où se projettent nos rêves, nos cauchemars. Et ce qu’on pouvait prendre pour des questions singulières prend aujourd’hui une urgence universelle : notre monde est en suspens, notre monde souvent ne tourne pas bien rond.

Lire la suite…

Gérard Garouste, peintre avant tout.

La grande exposition d’été 2015 de la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence, consacrée à Gérard Garouste, nous donne l’occasion de dresser un rapide portrait de ce peintre, célèbre et célébré depuis des décennies et de revenir sur une de ses commandes capitales pour l’Eglise, les vitraux de Notre-Dame de Talant près de Dijon, qui marquent avec éclat les années 1990. Gérard Garouste s’est imposé depuis 1970 comme un de ceux qui se libèrent de la doxa moderniste de l’époque. A l’opposé de l’art minimal d’outre-Atlantique, loin de l’art abstrait dominant, Garouste s’affirme comme un peintre artisan de la matière et partisan de la figuration, du sujet.

Lire la suite…

Maison d’église Saint-Paul de la Plaine, Saint-Denis (93)

Non loin du stade de France à Saint-Denis, au croisement de deux rues passantes, la Maison d’église Saint-Paul de la Plaine a été récemment consacrée, le 24 mai 2014. Qui dit « maison d’église » veut dire autre chose, davantage, qu’un simple lieu de culte.

Lire la suite…

Martial RAYSSE ou la joie de vivre retrouvée

A découvrir au centre Georges Pompidou jusqu'au 22 septembre, la rétrospective de Martial Raysse qui depuis 2009 est consacré l’artiste français le plus cher du marché de l’art. Une exposition bien construite dans laquelle l’on déambule à mesure de l’évolution de son travail.

Lire la suite…

En finir avec Dieu ?

L’aventure de l’art moderne, dans sa violence, son exubérance, sa foisonnante créativité, a été, beaucoup plus que ne l’ont cru ou dit ses acteurs et ses témoins, hantée par la question de Dieu. Et, de même que l’icône byzantine et l’architecture médiévale ne pourraient se contempler sans prendre en compte la théologie ou la liturgie de leur temps, on ne saurait analyser l’invention moderne de l’art abstrait sans prendre en compte le rapport, difficile parfois mais essentiel, de l’homme moderne avec la figure de Dieu.

Lire la suite…

« L’imperfection est la cime »

Ce sont des corps, exhibant leurs formes, monumentales, exagérées, magnifiques d’excès et de disproportions, splendides dans la lumière qui les révèle, les transfigure. Les photographies en noir et blanc d’Ariane Lopez-Huici qu’expose en ce moment le Musée des beaux-arts de Caen, en dialogue avec les sculptures d’Alain Kirili, peuvent nous troubler sans doute, nous choquer éventuellement mais elles ont à coup sûr la puissance singulière des visions incarnées.

Lire la suite…

La chapelle du château La Coste en Provence, Tadao Ando et Jean-Michel Othoniel.

Essayer de traduire en quelques lignes l’émotion ressentie en découvrant la chapelle de Tadao Ando et la croix en verre de Murano de Jean-Michel Othoniel relève du défi. Nous sommes au nord d’Aix-en-Provence au domaine du château La Coste dans lequel de nombreux artistes ont été invités ces dernières années à créer des œuvres in situ.

Lire la suite…

Braque, « une blessure qui devient lumière »

Au soir de sa vie, Georges Braque, que la rétrospective actuelle au Grand Palais permet de redécouvrir comme un des peintres les plus exigeants et poétiques de son temps, expliqua la présence d’un petit oiseau blanc incisé dans la peau d’un de ses derniers tableaux.

Lire la suite…

L'œuvre d'Ann Veronica Janssens pour la chapelle Saint-Vincent de Grignan

Les vitraux d'une chapelle de la Drôme datant de la fin du XIIème siècle ont fait l'objet d'une nouvelle mise en lumière. Un travail, tout en finesse et en couleur, une œuvre de l'artiste Ann Veronica Janssens. Frère Marc Chauveau décrypte pour nous cette nouvelle création.

Lire la suite…

Poétique d’objets, un autre regard sur les choses

De l’objet à l’objet d’art, où se place la frontière si frontière il y a ? Dans Le parti pris des choses, Francis Ponge invitait à un basculement des objets du quotidien. Tel est le propos de l’exposition « Poétique d’objets » qui se tient au LAAC (Lieu d’Art et Action Contemporaine) de Dunkerque jusqu’au 15 septembre.

Lire la suite…

« ÊTRE HUMAIN ET LE SAVOIR ENSEMBLE » - VIe Biennale de Melle

Tous les deux ans depuis dix ans, l'art contemporain s'intègre dans la petite ville de Melle. Une trentaine d'artistes investissent les lieux le temps d'un été. Christine Blanchet nous parle de cet évènement.

Lire la suite…

Exposition Ron MUECK - Fondation Cartier pour l’art contemporain

Le frère Marc Chauveau nous emmène dans le monde saisissant de réalisme de l'artiste Ron Mueck.

Lire la suite…

«Je donnerais toute mon œuvre pour une conversation»

Paul-Louis Rinuy nous fait découvrir l’œuvre du sculpteur Emmanuel Saulnier, nommée ALTER et présentée actuellement à la Collégiale Saint-Mexme de Chinon en Indre et Loire

Lire la suite…

Alquin, sculpteur de la présence

Existe-il différents critères permettant de se créer un jugement esthétique ? A travers ce dernier article dédié à la création contemporaine, Paul-Louis Rinuy répond à cette question.

Lire la suite…

Le Buisson Maudit des frères Chapuisat

Dans ce nouveau billet, Christine Blanchet nous ouvre les portes de l'univers des frères Chapuisat.

Lire la suite…

La beauté fait signe

La beauté fait signe, sans cri ni gesticulation ; elle murmure, elle chuchote, elle nourrit notre contemplation...

Lire la suite…

Une journée à l’atelier de Pierre-Alain Parot à Aiserey (côte d'or)

Christine Blanchet nous fait découvrir l’atelier de Pierre-Alain Parot, maître verrier installé près de Dijon

Lire la suite…

La croix de lumière d'Eric Michel au couvent de la Tourette

La Croix de lumière, Eric Michel, 2013, une exposition "Passeur de lumière – Eric Michel chez Le Corbusier" au Couvent de La Tourette du 9 février au 31 mars 2013

Lire la suite…

Flâner, regarder, partager

Paul-Louis Rinuy nous explique en quelques mots la raison d'être de ce blog sur la création contemporaine

Lire la suite…

Paul-Louis Rinuy

Paul-Louis Rinuy, professeur des universités et directeur du département d’Arts plastiques de l'Université Paris 8, est également Président du Comité artistique de Narthex.

Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter