Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Ouvrage : Le ciel devant soi – photographie et architecture religieuse

Publié le : 13 Juillet 2017
Une belle exposition est à l’origine de la publication d’un ouvrage intitulé « Le Ciel devant soi ». Initiée à Genève en 2014 pour les vingt ans du Mamco (musée d’art moderne et contemporain) et les dix ans du musée international de la Réforme, cette exposition est aujourd’hui visible au couvent des Jacobins de Toulouse jusqu’au 17 septembre 2017. Elle rassemble huit artistes européens qui ont en commun de photographier des églises, et dont le travail est raconté dans l’ouvrage en question.

Fabrice Fouillet, église Saint-Martin de Donges, par l'architecte Jean Dorian en 1957 © Fabrice Fouillet 2012 

Le ciel devant soi permet de dérouler un panorama des pratiques contemporaines de la photographie d’architecture religieuse. Les artistes s’y confrontent pour exalter l’esthétique de ces monuments d’hier et d’aujourd’hui, saisir des transformations urbaines et sociales, décrire l’irruption formelle de la modernité…

Une brève introduction à la photographie d’architecture religieuse évoque ses différentes typologies dont le principe des images sérielles, avec en toile de fond les vues de la cathédrale de Rouen de Monet, présentes dans l’esprit de chacun tant elles ont marqué le genre.

La présentation des huit artistes que sont Angèle Laissue, Cyril Porchet, Fabrice Fouillet, David Spero, Christof Klute, Markus Brunetti, Aglaïa Konrad et Eric Tabuchi se fait par une approche transversale et thématique qui permet de brosser les différents processus qu’explorent les photographes d’églises.

La photographie d’architecture mise au défi du réel

Dès son apparition, la photographie s’est confrontée à l’instantané et au réel, avec tous les ressorts positifs et négatifs que cela implique. Le travail des artistes a été de capter une essence, une émotion, une histoire. Il en va de même pour la photographie des églises, qui va s’attacher à « faire le vide » en travaillent autant que possible en amont de la prise de vue pour dégager l’espace et faire place à la lumière dans ce qu’elle peut produire de plus beau en pénétrant dans les travées et le chœur d’une église.

L’architecture sacrée en représentation photographique

Photographier le sacré est loin d’être une tâche facile ; comment en effet réussir à fixer dans l’objectif la perception immatérielle du divin que cherche à transcender chaque monument église ? Il s’agit donc de produire l’image de l’édifice religieux et de créer en même temps une image autonome de spiritualité.

Cyril Porchet, série Séduction, 2009-2014 © Cyril Porchet
Observer, représenter, signifier

Photographier une église, c’est aussi en faire son portrait, et la montrer dans ce qui la caractérise au sens matériel et « terrestre » du terme (par opposition à ses caractéristiques « célestes » dont parle le chapitre précédent). Chaque église est unique, chaque église possède son propre caractère, sa propre ambiance, qui rendent particulièrement intéressantes les images qui les figurent.

Le ciel devant soi ou l’impossible rencontre

L’ouvrage se termine par une ouverture intéressante avec la lecture de certains passages bibliques, laissant à chacun le loisir de faire sa propre interprétation sur ce que représente une église.


 

 

Ouvrage Le Ciel devant soi – photographie et architecture religieuse

Somogy – éditions d’art avec le concours du couvent des Jacobins à Toulouse.

160 pages – illustré.

28 euros

 

 

Site de l’éditeur : http://www.somogy.fr/

Commander l'ouvrage en cliquant ici.

 

 

 

Exposition – informations pratiques

« Le Ciel devant soi » au Couvent des Jacobins – Place des Jacobins, 31000 Toulouse
Jusqu’au 17 septembre 2017

Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 18h
Tarifs : 4 euros (plein) / 2 euros (réduit)
Infos et contacts : 05 61 22 23 82 et http://www.jacobins.toulouse.fr/

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter