Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Jean-Michel Othoniel au "Cœur de l’Hôtel-Dieu" du Puy-en-Velay

Publié le : 20 Août 2014
Jean-Michel Othoniel est doublement à l’honneur au Puy-en-Velay. L’artiste a été choisi par la Communauté d’agglomération et la ville du Puy pour réaliser l’œuvre permanente venue clôturer la mise en valeur de la ville haute et de son quartier cathédral. La sculpture monumentale « Le Cœur de l’Hôtel-Dieu », installée fin juin dans les jardins de l’Hôtel-Dieu, tisse les liens entre le savoir ancestral des dentellières et la piété chrétienne du lieu. En écho à cette œuvre, L’Hôtel-Dieu lui consacre une exposition jusqu’au 2 novembre qui révèle la relation de l’œuvre d’Othoniel à la spiritualité et à l’objet du sacré.

Le Cœur de l’Hôtel-Dieu, simulation sur photo du quartier cathédral de Luc Olivier ©Jean-Michel Othoniel, ADAGP, Paris 2014

La thématique imposée était celle de la dentelle. Le choix de Jean-Michel Othoniel, vainqueur du concours lancé en 2011 dans le cadre de la politique de la commande publique, n’est pas un hasard. « Ses œuvres sont des « passeurs temporels », des installations opérants une synthèse des époques passées qui les rend infiniment présentes ». L’artiste continue ainsi l’élan donné par la réhabilitation de 2008 à 2010 de l’Hôtel-Dieu par l’architecte Jean-Michel Willmotte ; « pont jeté » entre passé, présent et futur.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Cœur de l’Hôtel-Dieu, aquarelle, 2012 et oeuvre finale ©Jean-Michel Othoniel, ADAGP, Paris 2014

Le Cœur de l’Hôtel-Dieu, installation haute de plus de 7,50m, est composée de 4 pieds en fonte d’aluminium, d’une vingtaine de sections en inox, de 461 perles d’inox poli bleues et grises et d’un cœur rouge en verre de Murano. La « sculpture architecturale » s’inscrit en continuité avec la ville du Puy-en-Velay que l’artiste connait bien puisqu’il est né à Saint-Etienne. La sculpture monumentale fait écho aux fuseaux et aux nœuds que forment les dentellières depuis des générations, révélant l’histoire du lieu de charité et d’hospitamité au travers d’un cœur de verre rouge.

En parallèle à cette inauguration, une exposition de sculptures et aquarelles de Jean-Michel Othoniel se tient au niveau 4 de l’Hôtel Dieu. La soixantaine d’œuvres a été choisie dans la collection personnelle de l’artiste sur la symbolique des couleurs et de leur relation à la marche de la vie.

Organisée en cinq étapes, l’exposition renvoie à l’expérience précoce du deuil par l’artiste, et à son aspiration mystique. Ainsi Jean-Michel Othoniel sublime dans l’objet les thèmes qu’il privilégie : la disparition, le doute, le mystère, la beauté.

Trois salles ont pour thématique une couleur. La première, composée d’un ensemble d’œuvres noires, met à l’honneur l’obsidienne, verre naturel d’un noir intense constitué par la lave des volcans. Les œuvres emblématiques exposées convoquent la puissance du verre noir et rappellent le souvenir du culte populaire comme la Vierge Noire dont le Puy-en-Velay a possédé dès le Moyen Age un exemple célèbre.

Dans la Salle Or, l’or inscrit au cœur du verre prolonge le rayonnement d’un autel ou transforme en objet sacré des motifs empruntés au répertoire des objets familiers : un collier devient mandorle.
Le voile nuptial azur « Pluie d’or » et l’œuvre « La Couronne de la Nuit » rappellent entre autres dans la Salle Bleue la dualité toujours présente dans l’œuvre de l’artiste.

La Salle des fleurs regroupe l’ensemble des aquarelles de l’Herbier Merveilleux peintes en 2008 dans lequel Jean-Michel Othoniel fait correspondre jardin terrestre et jardin céleste. La Salle de la Croix est consacrée à un motif récurrent dans le travail du sculpteur, auquel il donne une dimension symbolique et ornementale.

L’exposition met en évidence le goût de l’artiste pour les métamorphoses, les sublimations, les transmutations et les matériaux aux propriétés irréversibles. Comme le verre devenu pour Jean-Michel Othoniel le matériau de prédilection depuis 1992.

« Le verre est le matériau de toutes les métamorphoses. Un thème qui habite mon travail depuis toujours…De ce point de vue là je fais corps avec le verre. […] par sa beauté il est lié au sacré. C’est un matériau qui permet de s’élever. Aujourd’hui je pense que le rôle de l’artiste serait davantage de rêver et d’échapper à la tristesse du monde » [Extraits de l’entretien accordé par l’artiste à la revue Métiers d’Art n°262].

Au Puy-en-Velay, Jean-Michel a l’occasion de poursuivre son vaste rêve : poétiser et réanchanter le monde.

Retrouvez sur ce lien l'interview de Jean-Michel Othoniel dans le cadre de son exposition à l'Hôtel-Dieu

 

Informations pratiques

Jean-Michel Othoniel, jusqu’au 2 novembre 2014
Hôtel-Dieu du Puy-en-Velay
2, rue Becdelièvre - 43000 Le Puy-en-Velay
Tél : 04 71 07 00 00

Accès : www.hoteldieu.info

Tarifs et horaires : www.hoteldieu.info

A l’occasion de l’exposition de Jean-Michel Othoniel et de la commande publique Le Cœur de l’Hôtel-Dieu, un catalogue intitulé « Epiphanies » est réalisé en co-édition par Actes Sud et Le Puy-en-Velay: www.actes-sud.fr

Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter