Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Jour 16 : Zacharie écrivant le nom de Jean-Baptiste par Arcabas

Publié le : 16 Décembre 2017
Juste après la naissance de Jean-Baptiste, son père Zacharie, toujours muet en raison de son incrédulité à l'annonce de la venue de son fils par l'Ange Gabriel, écrit sur une tablette le nom qu'il souhaite donner à l'enfant juste né. Le peintre Arcabas a représenté ce moment dans une peinture réalisée en 1986 et conservée au musée d'art sacré contemporain, à l'église Saint-Hugues-de-Charteuse.

Arcabas, Zacharie écrivant le nom de Jean-Baptiste, 1986 - musée d'art sacré contemporain, Saint-Hugues-de-Charteuse ©ADAGP

Présentation

Jean-Marie Pirot, alias Arcabas, est un peintre et sculpteur français. Il consacre une partie de son oeuvre à la représentation de figures sacrées et de scènes bibliques. Il nous présente ici Zacharie, venant d'apprendre la naissance de son fils Jean-Baptiste. Souvent, les peintres ont fait cohabiter la scène où il écrit le nom de Jean-Baptiste avec la nativité de celui-ci. Arcabas a fait le choix original de nous offrir une représentation de Zacharie seul. 

Sa barbe blanche rappelle que Zacharie est un vieil homme, pourtant, le sourire qui étire ses lèvres, la douceur de son regard, le geste ferme de sa main qui écrit nous donnent à voir un homme soudain rajeunit, tout jeune père qu'il vient de devenir. Son expression laisse transparaitre la joie de Zacharie d'accepter enfin le dessein de Dieu et présage le moment où, juste après avoir écrit le nom de son fils, il recouvre la parole pour aussitôt louer Dieu.

Extrait de la Bible

Quand arriva le moment où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils.
Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait prodigué sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle.
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l'enfant. Ils voulaient le nommer Zacharie comme son père.
Mais sa mère déclara : « Non, il s'appellera Jean. »
On lui répondit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père comment il voulait l'appeler.
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Son nom est Jean. » Et tout le monde en fut étonné.
A l'instant même, sa bouche s'ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu.
La crainte saisit alors les gens du voisinage, et dans toute la montagne de Judée on racontait tous ces événements.
Tous ceux qui les apprenaient en étaient frappés et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.

(Lc 1, 57-66)

Cliquez ici pour revenir au Calendrier de l'Avent

Ces articles peuvent aussi vous intéresser
Préparons Noël avec les oeuvres d'art
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter