Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Les Vagabondages argentiques d’Anne et Patrick Poirier à la MEP

Dans les ouvrages qui sont consacrés à Anne et Patrick Poirier, une photographie de Nantes en ruines après le bombardement du 16 septembre 1943 qui emporta le père de Patrick, revient en leitmotiv. Elle révèle que l’œuvre d’Anne— née à Marseille en 1941 — et de Patrick — né à Nantes en 1942 —, s’ancre dans la tragédie de la Seconde Guerre mondiale et donne une clé de lecture essentielle à la compréhension de leur travail, leur conscience aigüe et intime de la fragilité de toute chose. La Maison Européenne de la Photographie propose jusqu’au 29 octobre 2017 la première rétrospective dédiée à leur œuvre photographique.
  • Quand ?

    du 07/09 à 10h15 au 29/10 à 23h55

  • Où ?

    Maison Européenne de la photographie

  • Ajouter un événement au calendrier

    vCal iCal

Dès leurs débuts en 1967, la photographie occupe une place aussi centrale que méconnue dans l’œuvre polymorphe d’Anne et Patrick Poirier. Au fil des ans et de leurs expérimentations, ils n’ont cessé de développer un corpus d’œuvres, explorant sans a priori et sans limite les possibilités du médium photographique.

Adolescent, Patrick s’essaye à la photographie avec le Kodak 6 x 4 de sa mère avant d’acheter, en 1963, son premier Reflex alors que tous les deux sont étudiants à l’École nationale supérieure des arts décoratifs à Paris. Dès leurs premiers voyages, pérégrinations aux allures d’errances, fascinés par Victor Segalen et les images de ses installations improbables pour photographier la statuaire chinoise, ils explorent la photographie, qu’ils ne cesseront d’utiliser comme médium à part entière.

À l’instar de leurs maquettes de sites archéologiques, carnets ou herbiers, les photographies d’Anne et Patrick Poirier soulignent la fragilité de la mémoire et la nécessité d’en témoigner.

Ruins, Série « Fragility », 1996, Courtesy Galerie Mitterrand, Paris
© Anne et Patrick Poirier. Photo Jean-Christophe Lett. Adagp, Paris, 2017


« Peut-être est-ce la souplesse ainsi que la rigueur de l’argentique qui nous intéressent dès nos débuts. Le fait également de manipuler une surface sensible, éphémère, fragile, qui peut réagir à beaucoup de “bricolages”. Nous aimons la “cuisine”, le hasard, l’expérimentation qui sont aussi à l’oeuvre dans nos autres moyens d’expression. Nous ne nous sommes jamais sentis “photographes”, mais plutôt “amateurs professionnels obstinés”… La photographie fait depuis toujours partie de ce que nous appelons “archéologie parallèle / architecture parallèle”.

Nous restons fidèles, malgré nous, à nos expérimentations de toutes sortes, à ces techniques artisanales qui nous laissent totalement libres dans nos interprétations nées de nos imaginations communes et additionnées. Nous gardons un oeil attentif à la fragilité du monde et la photographie nous aide à en témoigner sous forme métaphorique. Cette exposition est une déambulation qui retrace cinquante ans de nos vagabondages argentiques, entre essais et techniques traditionnelles, pièces uniques et séries. »

Anne et Patrick Poirier, janvier 2016

Sans titre, 1967 © Anne et Patrick Poirier. Photo Jean-Christophe Lett. Adagp, Paris, 2017

Découvrez davantage l’œuvre d’Anne et Patrick Poirier dans les articles de Narthex dédiés à leurs expositions antérieures. L'oeuvre d'un couple d’artistes qui mènent une réflexion autour de la mémoire, de la fragilité de l’homme et de la fragilité des civilisations. :

Mesopotamia, exposition à l'automne 2015 à la Galerie Mitterrand

Mémoire des murs, Rencontre Le Corbusier / Anne et Patrick Poirier au Couvent de La Tourette à l'automne 2013

Informations pratiques

Anne et Patrick Poirier Vagabondages argentiques
50 ans de bricolage photographique

Maison Européenne de la Photographie jusqu'au 29 octobre 2017
5/7 rue de Fourcy, 75004 Paris
01 44 78 75 00 – www.mep-fr.org
M° Saint-Paul (ligne 1) ou Pont Marie (ligne 7)
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 20h
Accès à la billetterie jusqu’à 19h30
Fermé lundi, mardi et jours fériés
Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 5 €
Abonnement annuel : 32 € / Tarif réduit : 26 € / Carte Duo : 50 €

Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter