Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation
Il y a 3 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément











Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Précis sur la codification des couleurs liturgiques (2/2)
Il existe également plusieurs couleurs dites subsidiaires : l’or, l’argent, le rose, le bleu et le gris cendré. Le drap d’or est autorisé en remplacement du blanc, du vert et du rouge, tandis que le drap d’argent l’est uniquement en remplacement du blanc. Bien que non liturgique, le luxe de ces derniers exprime la solennité, mais aussi le divin, la Transcendance.
Rattaché à Blogs de Narthex / ARCHIVES - Des étoffes pour célébrer
Le réaménagement liturgique de la cathédrale de Digne-les-Bains par David Rabinowitch
Au cours du mois d'avril dernier, c’est à l’un des aménagements liturgiques contemporains des plus remarquables, celui de la Cathédrale Notre-Dame du Bourg située à Digne-les-Bains, que Jean-Paul Deremble s’est intéressé lors de sa conférence. L’occasion pour nous de (re)découvrir ce réaménagement exceptionnel né de la rencontre de trois ambitions à savoir, celle d’un artiste contemporain érudit d’art roman, celle de la politique de la commande publique du Ministère de la culture et de la Communication à l’égard des édifices religieux et enfin celle de la communauté chrétienne d’apporter une souffle nouveau à l’un de ses édifices.
Rattaché à Oeuvres et lieux / Aménagement des églises
Gérard Traquandi, au-delà de la défiguration.
Comme tout citadin, la tête encombrée de spots et d’images utilitaires vouées au marketing, de pop-up clignotants sur mon écran ou de panneaux aux pictogrammes rigoureusement explicites, je trouve un chemin de liberté, un chant de vérité en l’art authentique. Au moment où j’écris ces lignes, la dernière exposition de Gérard Traquandi s’achève à la galerie Laurent Godin qui l’expose régulièrement depuis 2005. J’ai pu m’y rendre trois fois. Il s’agissait d’en dépasser les sortilèges : même la peinture silencieuse sait avoir des charmes trompeurs. Ne serait-elle qu’« alléchante » ?
Rattaché à Portraits d'artistes
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter