Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation
Il y a 29 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément











Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Exposition: ECCE HOMO Visages du Christ, visages de l'Humanité - Lille
Cet hiver, le Centre d’Art Sacré de Lille met en lumière les « Visages du Christ » dans l’exposition « Ecce Homo ». Les œuvres exposées provenant de la Collection Delaine nous parlent toujours de cette Humanité sombre et souffrante du XXème siècle et de cette génération d’après-guerre qui aspire à un futur rempli de lumière et de paix. Baselitz, Warhol, Kijno ou Combas, ces artistes pour la plupart athée ou agnostique utilisent l’iconographie religieuse de la « Sainte Face » pour nous exposer ces thématiques universelles et intemporelles comme la souffrance vécue dans la chair par tout être dans sa condition d’Homme. Et cela en nous engageant vers l’espérance, avec un regard optimiste sur l’Humanité. A cette occasion, rencontre avec l’artiste Vincent Corpet qui vient parler de son œuvre le samedi 26 novembre 2016.
Rattaché à Agenda
Ronan Barrot, peintre. Absolument peintre.
« Et la peinture !? - me direz-vous. A-t-elle disparu ? » Certes, non. Une représentation peinte en rouge d'une espèce d'émeu géant disparue il y a environ 45000 ans vient d’être découverte sur la paroi d'un abri de l'Ouest de la Terre d'Arnhem, Australie. Avec un autre fragment de paroi daté d'environ 40 000 ans l’origine qu’on croyait atteinte par la grotte Chauvet se retire davantage dans les profondeurs de la Préhistoire. Représentations, signes et empreintes s’y côtoient : peinture et gravure, abstraction et figuration, ensemble. A l’autre extrémité, aujourd’hui, jamais peut-être, les ateliers de peinture des Beaux-arts de Paris n’ont eu un tel succès. Alberola, Boisrond, Cognée, Gauthier, Rielly, Tatah… et les autres font salle comble. De nombreuses galeries privilégient la peinture et des collectionneurs l’achètent. Nombre de manifestations mettent en avant ce médium privilégié. Or, la Peinture est des arts celui-là seul qui en français porte le nom même de sa matière, de son matériau, la peinture.
Rattaché à Portraits d'artistes
Reliquaire de la Sainte Épine
Habituellement, la fraicheur et l’intimité d’une sacristie sont propices aux émotions de découvertes, mais là, je suis tombé en arrêt devant un objet du trésor de l’abbaye Saint-Maurice d’Agaune habituellement conservé et exposé dans son abbaye, exposé jusqu’au 16 juin 2014 au Louvre.
Rattaché à Blogs de Narthex / L'orfèvrerie : des objets pour les Hommes
Exposition : « Miséricorde » de François-Xavier de Boissoudy à Paris (8e)
Après l’exposition “Résurrection” en 2015, la Galerie Guillaume donne de nouveau carte blanche à François-Xavier de Boissoudy en 2016 dans une exposition intitulée “Miséricorde”. C’est la première fois qu’un artiste vivant, s’inspirant directement des textes des Évangiles, développe de façon aussi exhaustive un thème religieux et d’art sacré : la miséricorde de Dieu manifestée à travers les miracles réalisés par le Christ et ses rencontres des souffrances humaines.
Rattaché à Agenda
Troisième semaine des Exercices spirituels d’Ignace de Loyola
La troisième semaine des Exercices spirituels (§ 190 à 217) est un temps de contemplation de la Passion du Christ. C’est une méditation nocturne des étapes de la semaine pascale avant d’atteindre le sommet des Exercices spirituels, la contemplation de la Résurrection, lors de la 4ème semaine.
Rattaché à Blogs de Narthex / Écrits mystiques
Troisième vision du Scivias, 1ère partie, d’Hildegard von Bingen : Dieu, le Cosmos et l’Humanité
SOMMAIRE: « Que, par les choses visibles et temporelles, les invisibles et les éternelles sont manifestées (Nicht nur das Sichtbare und Zeiliche tut Gott durch seine Schöpfung kund, sondern auch das Unsichtbare) » Scivias, I, 3, 1. La troisième vision du Scivias d’Hildegard von Bingen s’articule en quatre parties : la vision cosmique, son interprétation symbolique, la mise en garde contre Satan, la victoire du Christ sur le Mal.
Rattaché à Blogs de Narthex / Écrits mystiques
Exposition : Vista Meridional au Centre d'Art Sacré de Lille
Cet été, le Centre d'Art Sacré de Lille a décidé de sortir de ses réserves les artistes venant du Sud. Les oeuvres exposées provenant de la Collection Delaine nous parlent toujours de cette Humanité souffrante qui dans un élan d'espoir croit en un avenir meilleur. Tout cela nous est raconté à partir de la figure du Christ dans une profusion de couleurs et de mouvements. Ces artistes d'Amérique latine, d'Espagne ou encore d'italie s'influencent directement de l'art primitif amérindien ou de l'art hispanique.
Rattaché à Agenda
Expo: Marie Madeleine, la passion révélée à Carcassonne
Jusqu'au 24 mai, le musée des Beaux-Arts de Carcassonne, avec le monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse et le musée de la Chartreuse à Douai, dédie une exposition à la figure de Marie-Madeleine à travers les arts et les siècles. La tradition fusionne l’existence des trois Marie citées par les Évangiles pour n’en faire qu’une figure unique : la pécheresse qui répand des parfums de grand prix sur les pieds de Jésus et les essuie avec ses cheveux, Marie de Béthanie, soeur de Marthe et de Lazare, Marie de Magdala, qui a assisté à la crucifixion et a été la première disciple à laquelle Jésus apparut après sa Résurrection.
Rattaché à Agenda
Réflexions devant le Christ Diorite de Denis Monfleur.
Le père Michel Brière a croisé au détour d'une galerie l'oeuvre de l'artiste Denis Monfleur intitulé le Christ Diorite. Il nous en livre ici son ressenti face à cette sculpture imposante. L'exposition Denis Monfleur s'est déroulée en 2017 à la galerie Claude Bernard, dans le 6e arrondissement de Paris.
Rattaché à Réflexions / Le sens des images
Expo : Marie Madeleine, la passion révélée à Douai
Pour la première fois en France la représentation de Marie Madeleine, à travers les arts et les siècles, fait l’objet d’une grande exposition. Depuis l’époque médiévale jusqu’à aujourd’hui les artistes n’ont cessé d’être inspirés par ce personnage biblique ambigu : à la fois pécheresse et repentante, voluptueuse et ascète, mondaine et ermite. Plus d’une centaine de manuscrits, objets d’art, sculptures, peintures et dessins tâchent de cerner la figure inclassable et légendaire de Marie Madeleine, premier témoin de la Passion et de la Résurrection du Christ. Après avoir été présentée au Monastère royale de Brou et au musée des Beaux-Arts de Carcassonne, l’exposition « Marie Madeleine la Passion révélée » termine son voyage au musée de la Chartreuse de Douai jusqu’au 24 septembre 2017.
Rattaché à Agenda
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter