Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Ouvrage: La sculpture contemporaine

Publié le : 17 Janvier 2017
Comment trouver son chemin dans l’extrême diversité de la création contemporaine en matière de sculpture comme dans tous les autres domaines de l’art aujourd’hui ? Est-il possible ou même simplement pensable de discerner une ligne même sinueuse dans ce paysage si contrasté ? Le petit ouvrage sobrement appelé "La sculpture contemporaine", écrit par Paul-Louis Rinuy et édité aux Presses universitaires de Vincennes, peut s’avérer bien précieux pour chercher une réponse et surtout pour aider le lecteur à trouver lui-même sa propre réponse.

Robert Smithson, Spiral Jetty, 1970, Grand Lac Salé de l'Utah

Un livre intitulé « La sculpture contemporaine » pourrait annoncer un lourd et savant traité qui fît le tour de la question. Il est cependant possible de dresser un panorama synthétique et pourtant assez complet de cet art d’aujourd’hui dans un ouvrage apparemment modeste de seulement 179 pages.

Paul-Louis Rinuy, professeur d’Histoire de l’art à Paris VIII, directeur du Comité artistique et blogueur de Narthex, dresse un panorama de la création contemporaine à partir de ceux qu’on pourrait appeler les précurseurs ou les fondateurs de l’art contemporain comme Marcel Duchamp jusqu’aux créateurs d’aujourd’hui.
L’auteur présente son propre cheminement dans son introduction, cheminement que le lecteur suit à son tour à travers les chapitres successifs par lesquels on découvre la complexité et la richesse de la création « tridimensionnelle ».

Tony Cragg, New Stones, 1979, Arts Council Collection, Londres

La création contemporaine est d’abord une question fondamentale : qu’est-ce que la sculpture aujourd’hui ? Quels sont ses rapports avec l’espace (celui de l’œuvre elle-même et celui qui l’entoure), avec la matière, avec le temps, avec le son ? On parle aujourd’hui de sculpture sonore par exemple : « le champ de la sculpture contemporaine comprend, outre les sculptures fabriquées au sens traditionnel du terme, les ready-made et les objets, ainsi que les installations… mises en espace d’éléments hétérogènes assemblés dans un lieu spécifique ». (p. 9)

Partant de l’après-guerre qui voit la naissance de nouvelles constructions plastiques, l’auteur explore les différentes lignes de recherche qui se développent sous nos yeux : la question du plein et du vide, de la présence dans « Empreinte, moulage », la sculpture dans son rapport au mouvement donc au temps dans « Espace, temps, mouvement », l’élargissement de la notion de sculpture (rapport à la musique, la peinture, la photographie) dans « Hors limites », le rapport au passé et à la mémoire jusqu’à remettre en cause la notion de monument dans « Monumentalité » enfin, un bref panorama des plus récentes créations qui explorent l’objet dans sa matérialité première et dans son rapport avec l’espace et le public dans « Sculpture actuelle ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stephan Balkenhol, Couple, 2003, Londres

Au fond la question toujours à la source du travail des artistes est celle de  l’Homme : comment se penser, quel sens donner à la vie dans un univers mondialisé, un univers où les découvertes scientifiques remettent en cause jusqu’aux fondements sur lesquels l’homme conçoit son existence : qu’est-ce que le temps, qu’est-ce que l’espace, qu’est-ce que le corps, qu’est-ce que la vie ?

Il s’agit d’un livre aux dimensions modestes donc facilement accessible : la conséquence en est l’absence d’illustrations. Il faut les chercher ailleurs en n’oubliant pas que la seule expérience esthétique véritable se fait en présence des œuvres, surtout dans notre domaine de l’art contemporain.

Mais cet ouvrage est aussi un outil de référence comportant :
= un glossaire bien utile pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec ce monde de création qui s’avère grâce à ce livre passionnant, 
= une liste de lieux où l’on peut découvrir ces sculptures contemporaines,
= une impressionnante bibliographie,
= un index des noms cités.

Malgré les apparences, toute création s’inscrit dans une continuité : « Créer n’est pas une opération ex nihilo, c’est accepter d’entrer dans une histoire, de la construire autant que d’être construit par elle. » (p. 159)

« Chaque matière est une véritable histoire, elle suggère des formes et des songes dans lesquels l’artiste nous invite. Chaque procédé devient une véritable poétique formelle qui induit une métaphysique, une conception personnelle du monde et de soi. » (p. 163)

Anthony Gormley, Sense, 1991, béton

La sculpture contemporaine par Paul-Louis RINUY
Presses universitaires de Vincennes, octobre 2016,
179 pages, 10 euros.

Pour se procurer l'ouvrage: c'est ici.

Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter