Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

"Images de la bible", un site didactique pour comprendre l'iconographie biblique

Publié le : 26 Janvier 2010
Les sujets religieux abondent dans les grandes oeuvres d'art mais ceux qui peuvent les comprendre sont de moins en moins nombreux.

C’est pour aider ceux qui souhaitent s’initier à l’iconographie biblique que ce site a été créé, à partir de 2006 par Serge CERUTI, agrégé d’histoire, longtemps professeur d’histoire dans un lycée public de Fontainebleau et responsable de formation continue d’enseignants. Le projet est né dans le contexte de « l’enseignement du fait religieux » à l’école laïque.

Cela explique que ce site ne soit ni chrétien, ni même religieux, il a été conçu dans une perspective seulement culturelle, mais cette culture est porteuse de spiritualité chrétienne, puisque la très grande majorité des œuvres a été créée par des artistes chrétiens, très majoritairement catholiques.

Priorité est donnée à l’œuvre, c’est pourquoi sa reproduction est de grand format et cherche la qualité. Mais la découverte se fait en 2 temps, le site ne présente qu’une vignette sur laquelle il suffit de cliquer pour arriver sur l’œuvre en grand format présentée par un site propriétaire des droits.

L’arche de Noé ; Edward HICKS ; 1846 huile sur toile ; Philadelphia Museum of Art, Philadelphia

Ces œuvres ont été volontairement limitées, d’une part aux seules scènes bibliques c’est-à-dire ayant une relation avec un texte de la Bible. D’autre part les œuvres sont celles de l’art occidental du 12ème s. à nos jours, les iconographies antique et byzantine étant trop différentes. Le site présente 73 scènes bibliques choisies pour leur fréquence de représentation, 27 scènes du Premier et 46 du Nouveau Testament. Pour chaque scène on part d’une œuvre qui est décrite comme une sorte de modèle iconographique. Elle est ensuite mise en parallèle avec le passage biblique qui l’a inspirée. L’extrait de la bible est court mais s’y ajoute parfois quelques mots sur son sens chrétien. Pour les curieux il est possible d’aller lire le passage complet dans la version de la Bible de Jérusalem.

Selon la scène biblique il faut, soit signaler les confusions possibles de sujets par exemple entre Salomé et Judith voire David, tous trois porteurs d’une tête coupée, soit détailler les différents moments de la scène, par exemple les tortures successives infligées au Christ. Pour faciliter la compréhension, il existe un dictionnaire accessible depuis chaque page.

Ensuite vient le moment de la comparaisons avec d’autres œuvres porteuses du même sujet, elles sont présentées par couples de deux mais sans ordre strict. Elles ne cherchent pas à illustrer une histoire de l’art sauf quand cette histoire est aussi celle de l’iconographie, par exemple avec le Christe en croix.

Les noces de Cana ; BOSCH, Hieronymus ; 1475-80, huile sur panneau ; Museum Boymans-van Beuningen, Rotterdam

Enfin la majorité des fiches comportent un « prolongement » qui donne des explications sur des pratiques religieuses actuelles, des fêtes sécularisées, des expressions devenues populaires… par exemple la Présentation au temple de l’enfant Jésus permet de préciser ce qu’est la circoncision et la fête de le chandeleur, du cierge aux crêpes.

On a ajouté par ailleurs un jeu de reconnaissance qui doit permettre pour une œuvre donnée, en comptant simplement les personnages et en regardant leurs actions ou leurs attributs, de trouver à quelle scène biblique elle appartient.

Le site a été conçu pour des adultes et des jeunes de niveau lycée, une autre version pour un niveau collège est aussi accessible. Enfin il existe une version en anglais de la version adulte qui est la simple traduction de la version française.

Serge CERUTI

Crédits photographiques : CGFA Virtual Art Museum

Pour en savoir plus :

Site internet "images de la bible"

Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter