Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

La Pesanteur et la Grâce : réflexions de Renée Moineau

Publié le : 11 Juin 2010
LA PESANTEUR ET LA GRÂCE, Abstraction et spiritualité, est une exposition qui a eu lieu au Collège des Bernardins à Paris d'avril à septembre puis à la Villa Médicis à Rome jusqu'en décembre 2010.

LA PESANTEUR ET LA GRÂCE, Abstraction et spiritualité

Dans le cadre superbe du collège des Bernardins était proposée tout l’été 2010 une exposition intitulée La pesanteur et la grâce, titre inspiré par les œuvres de Simone Weil.

Eric de Chassey, désormais directeur de la Villa Médicis à Rome, a voulu exposer cinq artistes, d’âges différents, présentant des œuvres solides et abstraites. Cette exposition est une commande du Collège des Bernardins, voulant faire réfléchir sur le rapport entre abstraction et spiritualité.

Callum Innes, Untitled 2009 No 35,(c) H. Kosaniuk

Le commissaire choisit une voie qui n’a pas encore été exploitée qu’il appelle « abstraction spiritualisante » par opposition à la voie de « l’abstraction spirituelle ». Une abstraction qui ne prescrit pas un contenu par avance, mais le découvre au fur et à mesure du travail de l’artiste et de l’attitude que l’œuvre induit chez le spectateur.

Cela veut-il dire que l’on considère l’abstraction comme la seule solution ! non, mais c’est aujourd’hui « une des voies possibles pour qu’une création artistique puisse se trouver au plus près d’une expérience spirituelle authentique » et il poursuit : « la figuration en peinture est devenue particulièrement difficile, car obligée de prendre en compte un aspect très négatif de l’humain ». Ou encore : « il y a une réelle difficulté à assumer dans une même image cette négativité de l’humain et la possibilité de quelque chose qui la dépasse et qui la sauve » !!

Peu d’artistes arrivent à tenir les deux et faut-il encore que le « visiteur accepte de jouer le jeu, de se rendre attentif à ce qu’il a devant les yeux, c’est-à-dire faire l’expérience spirituelle fondamentale : sentir ce passage de rien à quelque chose 1».

Emanuele Becheri, time out of joint, vue de l'installation (c) D.R

« Ce n’est pas le contenu iconographique de l’œuvre qui compte mais la disposition et la façon dont on peut transposer la disposition de la vie ».

Les artistes étaient : Emmanuele Becheri, Callum Innès, Georges Tony Stol, Emmanuel Van der Meulen, et Marthe Wery.

Marthe Wery, Tours et Taxis, 2001, exposition à l'église des Trinitaires, © Droits réservés

Un catalogue bien documenté et illustré est en vente au prix de 27 euros. Dans lequel on trouve d’excellents textes d’Eric de Chassey, Gianni Vatino, Philippe Sers et Fanny Drugeon.
 

Renée Moineau
Vice-Présidente de l'Association Spiritualité et art
Membre du Comité artistique de Narthex

 

Renseignements pratiques 

Du 23 avril au 12 septembre 2010

Accueil
Entrée libre

Ouverture et horaires
L’exposition sera ouverte tous les jours, aux horaires d’ouverture du Collège des Bernardins :
- en semaine et le samedi : de 10h à 18h
- le dimanche et les jours fériés : de 14h à 18h

Horaires d’été du 23 juillet au 21 août inclus :
- en semaine de 12h à 18h
- le dimanche de 14h à 18h.

Publication
L’exposition sera accompagnée d’un catalogue bilingue, publié en coédition avec la Villa
Medicis, auquel participent, outre Éric de Chassey, Fanny Drugeon, Philippe Sers et Gianni
Vattimo.

Médiation et accompagnement de l’exposition
- Des médiateurs seront présents dans les espaces d’exposition pendant les heures d’ouverture au public. Ces médiateurs sont généralement des étudiants d’écoles d’art ou d’histoire de l’art qui, par leur passion et leurs connaissances, constituent un lien précieux entre les artistes, leurs œuvres, le propos de l’exposition et les différents publics.
Parallèlement, un document d’aide à la visite sera édité et mis à disposition des visiteurs.

En lien avec l’exposition, le Collège des Bernardins propose :
- Un débat télévisé : « L’abstraction : quelle expérience aujourd’hui ? » dans le cadre des
« Mardis des Bernardins » le mardi 4 mai 2010, de 19h30 à 21h30.
- Des visites à destination des publics scolaires
- Des vidéos présentant les regards d’artistes ou critiques d’art sur l’exposition seront mises en ligne sur le site Internet du Collège des Bernardins www.collegedesbernardins.fr.

Commissariat de l’exposition : Eric de Chassey

L’exposition sera ensuite présentée à la Villa Médicis à Rome du 11 octobre 2010 au 6 janvier 2011.

Notes :
1.Cf. l’interview réalisé par Philippe Markiewicz, in ARTS SACRES n° 5

Illustration de l'article : Callum Innes , Monologue 8 (2009), Détail, (c) H. Kosaniuk

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter