Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Julie Legrand - Itinéraires de la création 9/9

Publié le : 2 Mai 2016
Les Itinéraires de la création sont un projet imaginé par le département art sacré de la Conférence des évêques de France, en partenariat avec la revue Narthex. Cette initiation a été proposée aux décisionnaires et aux futurs décisionnaires de l’art dans les églises que sont les membres des Commissions Diocésaines d’art sacré ou ceux d’Art, Culture et Foi, les jeunes prêtres, ainsi que les étudiants à l’Institut Supérieur de Théologie des Arts et à l’Institut des Etudes en Sciences Religieuses. Ils se sont déroulés à Paris et en Ile-de-France les 13 au 15 octobre derniers. Lors de chaque journée, une dizaine de participants ont été invités à se plonger au cœur de la création artistique d’aujourd’hui, en visitant trois ateliers d’artistes tout au long d’un parcours. Les rencontres entre les visiteurs, les artistes et leurs œuvres ont ouvert un espace de dialogue qui transcende les questions de la spiritualité, de la beauté et du rapport au Sens et aux sens. Narthex vous propose une immersion dans chacune de ses rencontres…

C’est dans le 14e arrondissement de Paris que nous avons rencontré la plasticienne Julie Legrand. Les œuvres de cette artiste sont aussi étonnantes que son parcours ! Car avant de se consacrer totalement à l’art, elle a suivi des études de lettres classiques et modernes pour ensuite entrer à l’Ecole des Beaux-Arts de Cergy. Davantage portée sur les installations in situ, ses œuvres sont surprenantes, hors-normes, toujours pleines d’inventivité et de poésie. Rencontre avec un artiste où règne la liberté des formes…

Atelier de Julie Legrand © Narthex

Hors-normes. C’est bien le terme qui pourrait caractériser les œuvres de Julie Legrand mais aussi…son atelier ! En entrant chez elle, nous plongeons au cœur même d’un champ expérimental. Des expérimentations, il y en a partout, du sol au plafond. Nos yeux se posent dans tous les coins, découvrent des objets de toute sorte, et nous ne savons plus où donner de la tête.

Atelier de Julie Legrand © Narthex

Si l’atelier de Julie Legrand ressemble autant à la caverne d’Ali Baba, c’est qu’elle parce qu’elle aime toucher à tout comme en témoignage son infatigable curiosité. Lettres classiques, modernes, licence d’arts plastiques, Beaux-arts, mastère en création et technologies contemporaines, travail du verre, du tissage et du forage en autodidacte. Elle ne cesse de faire évoluer son travail et ses connaissances pour pouvoir être autonome et réaliser librement ce qu’elle imagine en maitrisant la matière.

Atelier de Julie Legrand © Narthex

Il y a plusieurs années, alors qu’elle imaginait une pièce qui ne pouvait être réalisée qu’en verre, elle décide de se rendre dans un atelier de verriers pour en apprendre les techniques. Elle y resta trois semaines jusqu’à la finalisation de son œuvre. Depuis, elle a construit son propre four de cuisson dans son atelier et poursuit son expérimentation de façon autonome.

Atelier de Julie Legrand © Narthex

Son travail sur le verre est particulièrement présent. Elle l’utilise pour y façonner des sculptures hybrides, le mélanger avec d’autres matériaux (mousses, pierres, marbres…), en cherchant des jeux de tensions, d’équilibres, une confrontation entre des matériaux compacts et aériens, durs et le fragiles. Le verre surgit de partout, prolifère, bouillonne, comme une pulsion de vie et de ce croisement  nait un nouveau dialogue.  Ses œuvres donnent ainsi naissance à des formes organiques délicates, pleines de poésie.

Atelier de Julie Legrand © Narthex

Julie Legrand, Dialogue (A l'attaque !) © Julielegrand.com

Réalisé le plus souvent pour des lieux spécifiques, le travail de Julie Legrand ne peut s’apprécier réellement qu’in situ. C’est ainsi, qu’elle nous a présenté à travers son site internet, quelques réalisations emblématiques de son travail : l’exposition « La Chair et l’Esprit » où elle fait dialoguer le marbre, la pierre et le verre soufflé au chalumeau dans la chapelle troglodyte Sainte-Radegonde de Chinon. Un pièce intitulée « Un cri » où le verre semble exploser ! Ou encore une autre pièce délicate réalisée pour un collectionneur privé à Londres.

Atelier de Julie Legrand © Narthex

En haut : Exposition "La chair et l'esprit" / A gauche : "Un cri" / A droite : Collection particulière © julielegrand.com

Même si le verre reste son matériau de prédilection, elle joue également avec d’autres matériaux comme…les plumes de pigeon ! C’est ainsi qu’elle nous a raconté  comment elle récolté une tonne de plumes de pigeons pour les assembler et les suspendre au plafond. Julie Legrand semble infatigable et s’accroche corps et âme à ses objectifs quand elle a une idée en tête. Elle travaille également avec des fils à coudre comme en témoigne son installation « Gisant (Rose) », une œuvre en hommage à sa grand-mère couturière que l’artiste a vu sur son lit de mort. Les bobines se dévident comme les couleurs d’une peinture. « Laisser s’écouler le fil comme le fil de la vie » dit-elle.

Julie Legrand, Chape de Plomb © julielegrand.com

Julie Legrand, Gisant (Rose) © julielegrand.com

C’est une rencontre enchanteresse que nous avons fait ce jour-là. Pénétrer aussi près de la création, découvrir toutes les expérimentations possibles qui s’élaborent en secret dans un atelier d’artiste est une chance incroyable.

Nous finirons par ces quelques mots d’Anne Kerner qui résument si bien le ressenti que nous pouvons avoir face aux œuvres de Julie Legrand : « Julie Legrand adore perturber l’espace. Toujours délicatement et avec une patience folle, elle emporte vers le rêve. Un rêve souvent merveilleux et parfois perturbateur. »

Caroline Becker

A savoir...

Site officiel de l'artiste : www.julielegrand.com

 

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter