Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Hommage à Sigmar Polke (1941-2010)

Publié le : 21 Avril 2011
L'artiste allemand Sigmar Polke s'est éteint le 11 juin 2010 à l'âge de 69 ans. Narthex vous propose un court retour sur certaines de ses oeuvres majeures, en particulier sur les vitraux de la cathédrale Grossmünster à Zurich (Suisse).

Sigmar Polke, considéré comme l’un des plus grands artistes allemands contemporains, est né en 1941 en Silésie, qui est aujourd’hui territoire polonais.

Dans les années 1960 il étudie à l'Académie des Arts de Düsseldorf (Staatliche Kunstakademie). Avec Gerhard Richter, il sera l'un des fondateurs du mouvement pictural "Réalisme capitaliste", réponse critique au "réalisme socialiste" des pays du bloc communiste et qui, bien que fort différent, s’inscrit dans la mouvance du Pop Art américain tel qu’on le découvre chez Andy Warhol ou Roy Lichtenstein.

Le travail de Polke dès cette époque mélange différents styles, différentes techniques, il est difficilement classable. A partir des années 1970 Polke inclut dans ses œuvres des éléments de la photographie, influencé notamment par un voyage en 1974 au Pakistan et en Afghanistan. Il s'essaie aux techniques de développement liées aux procédés photographiques en utilisant sur ces toiles des produits photochimiques créant ainsi des tableaux qui changent selon la lumière et la température.

Par la multiplicité des matériaux et des techniques, Polke a voulu dénoncer tout au long de sa vie les grandes idéologies de notre monde, politiques ou artistiques.

Les œuvres de Polke sont entrées dans les collections des plus grands musées internationaux. A noter que l'une de ces dernières rétrospectives a eu lieu en 2007 au musée Frieder Burda de Baden-Baden.

© 2009 Sigmar Polke/Grossmuenster ZH, ADAGP, Paris 2011

A l'automne 2009 ont été inaugurés douze vitraux de Polke créés pour le Grossmünster à Zurich. Il s'agit de deux ensembles se composant : l'un de sept fenêtres à l'ouest réalisées à l'aide de tranches de pierres d'agate, assemblées comme une mosaïque ; l'autre à l'est de cinq vitraux figuratifs représentant des personnages de l'Ancien Testament (Isaac, Elie, David...). Pour ces vitraux figuratifs Polke s'est inspiré de motifs médiévaux tirés d'enluminures romanes et retravaillés à l'aide de l'ordinateur. Les vitraux ont été montés selon les techniques traditionnelles, intéressante rencontre entre création contemporaine et techniques classiques de l'art du vitrail.

Pour en savoir plus consultez le site de la cathédrale Gossemünster : www.grossmuenster.ch

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter