Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Un site internet dédié au tympan de Conques

Publié le : 6 Octobre 2009
Ce site propose de découvrir en détails et en images ce chef d'oeuvre de l'art roman du XIIe siècle.

Le tympan roman de l’abbaye de Conques en Aveyron est le chef d’œuvre de la renaissance romane du début du XIIe siècle. Il est communément admis qu’il représente le Jugement Dernier avec le Paradis d’un côté et l’enfer éternel de l’autre. Pourtant une analyse minutieuse des scènes, des personnages et de leurs gestes mais aussi des inscriptions, révèle que le tympan représente plus exactement la Parousie du Christ, le Jugement Particulier de chacun des vivants à l’heure de leur mort et constitue de fait une étonnante préfiguration du concept de Purgatoire. Le sens profond du tympan apparait alors sous la forme d’une éblouissante pastorale du Salut.

L’étude de la composition du tympan et l’interprétation des scènes représentées sont éclairées par la lecture des Ecritures et des théologiens contemporains, notamment Hugues de Saint Victor. Les différents sens littéral, topologique, allégorique, spirituel et anagogique sont décryptés, les règles de la construction rhétorique de la Cité de Dieu sont mises en évidence, de même que les mécanismes mémotechniques qui guidaient un commentaire oral des moines, à l’origine des mystères médiévaux. Le tympan apparait ainsi comme une illustration remarquable de l’ars memoriae.

Tympan de conques              

La Parousie pouvant se concevoir comme un « éternel présent » (St. Irénée), bon nombre de scènes font référence à l’actualité du XIIe siècle : on y trouve par exemple une référence explicite à la Querelle des Investitures. Une mise en perspective dans le cadre d’une époque, d’une doctrine catholique, d’une mentalité monacale et d’un contexte politique bien précis est apportée pour nombre des sujets historiés.

Lire la suite sur le site dédié

A partir d’une analyse graphique minutieuse, fondée sur les textes des théologiens contemporains, notamment Hugues de saint Victor, l’auteur, Pierre Séguret, dépasse la vision communément admise d’un Jugement Dernier et de son enfer éternel pour expliquer qu’il y a là en fait une préfiguration du Purgatoire et que le sens général du tympan est la pastorale du Salut. Le site d’une trentaine de pages à la fois didactiques, denses et approfondies, comporte outre une description richement illustrée, des animations de visualisation des détails ou d’identification des personnages, des outils de recherche et une bibliographie.

www.tympan-conques.webou.net
Illustration de l’article : © D. R.

Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter