Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny (Cher)

Publié le : 13 Juillet 2018
Cette semaine, direction la région Centre pour découvrir l’abbaye cistercienne de Fontmorigny sur la commune de Menetou-Couture. D’abord bénédictine, elle est devenue fille de l’abbaye de Clairvaux en s’affiliant à l’Ordre de Cîteaux en 1149 sur les instances de Saint Bernard.

église et cloître de l'Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny © Christian Dupré
Françoise Bissara-Fréreau, Scultpure de la Vierge à l'enfant au tympan et vitrail de l'Esprit-Saint dans le choeur de l'église © Christian Dupré

Malgré la présence attestée d’une communauté monastique à Fontmorigny depuis au moins 1120 (bénédictine puis cistercienne), les vestiges les plus anciens encore visibles aujourd’hui remontent à la 2e moitié du XIIe siècle : l'église (modifiée en 1722), le réfectoire des convers et la cave voûtée sur croisées d'ogives du logis d'entrée, sans doute la porterie, et le cloître (rebâti également à partir de 1722). Des extensions et réfections postérieures (bâtiments convers, boulangerie, etc.) viennent s’ajouter aux bâtiments anciens de l’abbaye.

L’ordre cistercien, fondé en 1098 par Robert de Molesme avec l’abbaye de Cîteaux, prône ascétisme et rigueur dans la pratique de la foi, dans une époque où l’ordre bénédictin clunisien est de plus en plus critiqué pour son opulence croissante. Ces grands principes nous sont connus aujourd’hui principalement par la voix de Bernard de Clairvaux, porte étendard de la règle cistercienne ; ils s’appliquent à tous les aspects de la vie terrestre, l’art et l’architecture n’y échappent naturellement pas.

Ainsi, les abbayes cisterciennes se distinguent initialement par la simplicité et la sobriété de l'architecture et des ornements, de sorte que les frères ne soient pas distraits dans leur prière par une multitude de détails décoratifs. Cela n’exclut pas la recherche d’une certaine esthétique dans la pureté des lignes et l’économie des matériaux, puisqu’il s’agit toujours, dans et par ces lieux de recueillement, de rendre grâce à Dieu. L’église et le cloître de l’abbaye de Fontmorigny témoignent de cette sobriété ornementale.

Vendue à la Révolution, l’Abbaye appartient encore aujourd’hui à des propriétaires privés ; elle accueille un festival de musique, des expositions et ses bâtiments peuvent être loués pour des réceptions. En 2009-2010, les propriétaires des lieux confient à l’artiste Françoise Bissara-Fréreau la réalisation de sculptures et de vitraux contemporains pour l’ancienne église abbatiale. Dans la flamboyante rosace du chœur, l’artiste a souhaité représenter le souffle divin pendant le Big Bang.  « Françoise Bissara peint la transmutation possible de chaque être en lui-même, et son éternité, comme si à chaque instant, la genèse était en nous. Et ces tourbillons de lumière jaune, or ou ocre, grise ou bleue, blafarde ou aveuglante, font le portrait des grands espaces tourmentés et venteux, nuées tournoyantes, flux où presque tout se dissout, et qu’il faut traverser sans cesse, au dehors et en dedans. Car rien ne peut être immobile. » (Elisabeth Schneiter).

Laura Hamant

Source

Site de l'Abbaye de Fontmorigny

La « mission Bern »

En septembre 2017, l’animateur de télévision et de radio Stéphane Bern, se voit confier la mission d’identifier, avec l’appui des structures existantes et de la mobilisation citoyenne, les sites patrimoniaux en péril sur tout le territoire français. Une liste de 251 monuments a été établie, qui seront aidés en priorité pour l’année 2018, grâce à deux projets principaux de financement : le Loto du Patrimoine (vendredi 13 septembre 2018) et la grande souscription nationale avec la Fondation du Patrimoine.

Découvrir la liste des 251 monuments en péril

Soutenir la restauration du patrimoine français

Berto
Berto a écrit :
28/07/2018 20:16

Bonjour,
Il serait interessant et utile de préciser si les édifices, monuments et sites se visitent ou mettre un lien qui renvoie vers ce genre d'informations. Merci

Laura Hamant
Laura Hamant a écrit :
13/08/2018 17:58

Bonjour, merci de votre conseil ! Nous essaierons d'en tenir compte pour les prochains articles.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site