Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Le musée d'Art et d'Archéologie de Senlis agrandi et enrichi depuis 2012

Publié le : 28 Mai 2013
Le 24 novembre 2012, le musée d'Art et d'Archéologie de Senlis a réouvert ses portes au public après d'importants travaux de rénovation. Les visiteurs peuvent y découvrir de nouveaux espaces d'exposition et un parcours de visite amélioré et enrichi.

Les bâtiments qui abritent le musée d’Art et d’Archéologie de Senlis connurent de multiples fonctions. D’abord palais épiscopal, situé juste à côté de la cathédrale de Senlis, en plein cœur de la cité, il est vendu à la Révolution. Au XIXe siècle, il redevient propriété de l’Eglise qui le loue à plusieurs usagers dont le célèbre peintre Thomas Couture (1815-1879). Il devient tribunal d’instance de 1926 à 1981, puis la municipalité l’acquiert pour y installer son musée de collections anciennes.

Le palais épiscopal (c) Bibliothèque municipale de Senlis

Plusieurs campagnes de travaux ont permis d’accroître la surface du musée, l’architecte en chef, Yves Boiret y installe plusieurs structures qui améliorent considérablement la visite tout en respectant le lieu. Les travaux plus récents, débuté à partir de 2001 grâce à une donation privée, ont permis la restauration d’espaces qui étaient jusqu’ici fermés au public comme la Chapelle du Chancelier Guérin, la Galerie Renaissance et la Chambre des Anges.

Une nouvelle mise en valeur des collections

«La présentation des collections a évolué, elle est plus moderne et plus accessible à tous les publics» explique Marie-Bénédicte Astier-Dumarteau, conservatrice des musées de Senlis.

Au milieu du XXe siècle les collections du Comité archéologique de Senlis (actuelle Société d’Histoire et d’Archéologie) fondé en 1862 et de celles du musée municipal créé en 1876 fusionnent. Ces deux collections forment aujourd’hui le fonds de l’actuel musée d’Art et d’Archéologie. Trois grandes sections sont à découvrir : l’archéologie, la sculpture médiévale provenant en grande partie de la société savante citée plus haut et les beaux-arts issus principalement du fonds municipal constitué à partir de dépôts de l’État et de dons.

Escalier XVIIIe siècle (c) Christian Schryve

Au Sous-sol, tout proche des remparts gallo-romains des Ier et IIe siècles, le public peut profiter d’espaces modernisés, la collection d’ex-voto gallo-romains du sanctuaire de guérison de la forêt d’Hallatte a bénéficié d’un nouvel éclairage. Le sous-sol renferme aussi les restes d’une habitation gallo-romaine, les visiteurs sont ainsi projetés en plein cœur de l’histoire.

Salle des ex-voto (c) Christian Schryve

Le Rez-de-chaussée est consacré au mobilier archéologique provenant de Senlis ou de la région. Une salle voutée d’ogives datant du XIVe siècle abrite la collection médiévale. La collection, principalement constituée de sculptures provient des églises de la région. Un très belle et touchante Pietà est à voir ainsi que la célèbre Tête de Senlis.

Pietà, Salle des collections médiévales (c) CGC

Puis le parcours continue à l’étage avec la section Beaux-arts dont le très bel espace dédié à Thomas Couture (1815-1879) installé désormais dans la « chapelle » du chancelier Guérin. Le peintre, originaire de Senlis, installa son atelier en ces lieux lors de son retour dans la ville en 1860. L’accrochage serré en recrée l’ambiance comme au XIXe siècle. La peinture au musée de Senlis s’étend dans les salles du premier étage avec plusieurs tableaux religieux du XVIIe au XIXe siècle dont un très beau Philippe de Champaigne « la Fuite en Égypte ». La peinture de paysage, des natures mortes ou encore des portraits sont également présents dans la collection de Senlis.

Salle Thomas Couture dite la "Chapelle" du Chancelier Guérin (c) CGC

Philippe de CHAMPAIGNE, La Fuite en Égypte (c) Christian Schryve

Bien évidemment, le musée propose plusieurs tableaux de Séraphine Louis dite Séraphine de Senlis. Qui comme l’explique la conservatrice du musée Marie-Bénédicte Astier-Dumarteau, attire de nombreux visiteurs depuis le film Séraphine de Martin Provost sorti en 2008.

Grâce à la donation d’Anne-Marie Uhde, la sœur de Wilhelm Uhde, le marchand de Séraphine et au dépôt du Musée national d'art moderne, le musée de Senlis possède plusieurs toiles des Primitifs modernes.

Anne-Marie UHDE, Fleurs (c) Christian Schryve

Le public découvre aussi au premier étage la Galerie Renaissance et la Chambre des Anges qui n’avaient jamais été ouvertes. Ces deux salles rendent hommage aux évêques ayant occupé les lieux.

Dans la Galerie Renaissance, 25 éléments en bois sculptés appartenant à un magnifique retable d’Anvers ainsi qu’un panneau « Le Baptême du Christ » sont présentés.

La visite se termine dans la Chambre des anges, nommées ainsi grâce aux retombées des voûtes qui sont sculptées de tête d’anges musiciens, sont exposés des objets liturgiques dont la « Crosse du chancelier Guérin ». Une très belle « Vierge de la Victoire », sculpture précieuse, occupe une place centrale.

   

Crosse du chancelier Guérin © Mélanie Demarle & Vierge de la Victoire © Christian Schryve

La politique d’action culturelle du musée se développe également avec de nombreux ateliers à destination du jeune public, des ateliers pratiques….Grâce à la rénovation, le musée est désormais entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite. La jeune conservatrice du musée, Marie-Bénédicte Astier-Dumarteau, nommée en juillet 2012, a de nombreux projets en tête pour faire vivre les collections du musée de Senlis !

Vue du Musée d’Art et d’Archéologie de Senlis (c) Alain Petit

Au cœur de la très belle ville de Senlis, ce musée mérite qu’on s’y arrête pour la grande diversité de ses collections ainsi que sa toute nouvelle présentation. Nous vous invitons à poursuivre ou à commencer cette visite par la découverte de la très belle cathédrale de Senlis.

Vue du chevet de la cathédrale de Senlis (c) CGC

Informations pratiques

Musée d’Art et d’Archéologie
Place Notre-Dame
60300 Senlis
03 44 24 86 72

musees@ville-senlis.fr
www.musees-senlis.fr
Également sur Facebook

Accès
Depuis Paris (45 km) ou Lille (175 km), autoroute A1, sortie 8 Senlis
SNCF : Gare du Nord-Chantilly puis bus ligne 15

Horaires
Lundi-jeudi-vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h
Mercredi de 14h à 18h
Samedi-dimanche-jours fériés de 11h à 13h et de 14h à 18h

Tarifs
Billet unique donnant accès aux trois musées de Senlis (musée d’Art et d’Archéologie, musée de la
Vénerie, musée des Spahis)
Plein tarif : 4 € - Tarif réduit (groupes, 18-25 ans, Seniors etc.) : 2 €
Entrée 1 musée : 3 €
Gratuité sous conditions

Nouveautés
Visite gratuite le premier dimanche du mois
Abonnement annuel donnant accès aux collections, aux animations et aux expositions dans les musées : Plein tarif : 6 € - Tarif réduit : 4 €

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter