Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Le Couvent des Dominicaines à Saint-Mathieu de Tréviers par Thomas Gleb

Publié le : 30 Mai 2016
Présente à la Sainte Baume en 1969, la communauté des Dominicaines des Tourelles a assisté à la conception de l'Oratoire par Thomas Gleb. Séduites par la force qu'il a su insuffler à cet espace modeste, les soeurs exigent la même chose pour leur nouveau lieu. Il leur faut quitter l'ancien Couvent de Montpellier, trop de bruit, trop d'agitation... 20 kilomètres au nord, le Pic Saint Loup s'ouvre à elles et sa somptuosité inspire à Gleb, sculpteur, une réponse en volume et en lignes. Il suit les courbes du relief et les renvoie en miroir au paysage, épousant amoureusement la nature telle qu'offerte par le Créateur.

Un duo audacieux

Soeur Emmanuel au prénom hébraïque a-t-elle conscience en 1971 de faire honneur à travers sa collaboration avec Thomas Gleb, à la racine juive de l’Eglise en même temps qu’aux avancées esthétiques de l’art contemporain ?
Certainement. Cette femme libre et forte, comme l’est toute la communauté de Saint Mathieu de Tréviers, a l’autorité de son audace car elle la tient d’un ancrage inconditionnel dans la prière et la tradition liturgique.

©Véronique Cottenceau communication/Direction régionale des affaires culturelles Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées 

 

A l’époque l’opération s’effectue en toute discrétion : « c’est mon plus grand remords » avoue-t-elle, « je n’ai voulu aucune publicité et Thomas Gleb, très respectueux de notre décision, n’a pas insisté. Mais aujourd’hui je comprends qu’il aurait aimé parler de son travail dont il était fier, non par orgueil, mais comme du bel oeuvre d’un artisan.»

Un geste théologique puissant

 

Créée l'année précédente pour l'autel de pierre de la Sainte Baume. la forme originelle du signe Y est ici déployée dans la structure architecturale.
« Quand trois sont assemblés en son nom… »*
Elle devient la dynamique même de la chapelle, l'axe central qui élance et équilibre l’espace de prière, invitant le visiteur à se laisser transporter, élever, alléger.
 

Mûrie par l’héritage d’une longue méditation biblique, toute l’architecture de Gleb est ainsi «langage», «signes» parsemés pour celui qui veut bien les lire et se laisser conduire imperceptiblement à la jubilation.

Construit comme un fortin sur un pic de calcaire blanc, le couvent fait écho au psaume « L’Eternel est mon rocher, ma forteresse… »
Depuis l’intérieur du bâtiment, une invitation à découvrir la splendeur de la nature par des ouvertures pensées comme des encadrements d’oeuvres d’art, un tableau unique à l'attention de chacun.

Couvent de la Transfiguration

Après quelques années, la Communauté adopte le nom de Transfiguration.
Signifierait-il : passer de la couleur créée au blanc de l’incréé ?

« Yeshua prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmena à l’écart sur une haute montagne, et il fut transfiguré devant eux, ses vêtements devinrent tout à fait blancs, comme la neige, d’une blancheur telle qu’aucun foulon sur la terre ne peut en faire d’aussi blancs » Marc, IX, 2-3.

Emmanuèle Consigny Cozon
Institut de Théologie des Arts, Université Catholique de Paris

* Texte cité par Thomas Gleb, Archives du Musée de la Tapisserie à Angers.

photos: Couvent des tourelles à Saint-Mathieu de Tréviers, Thomas Gleb ©monastère des Tourelles


Renseignements pratiques

Dominicaines des Tourelles
Couvent de la Transfiguration

751, route de Cécélès
34270 Saint Mathieu de Tréviers
Tél 04 67 55 20 62
Site :dom.tourelles.free.fr
Mail : dom.tourelles@free.fr

Alain HENRY
Alain HENRY a écrit :
07/06/2016 16:56

Cela me fait plaisir que vous parliez du travail de Thomas Gleb. Je le connais surtout- et depuis longtemps- par ses tapisseries du Musée de la Tapisserie Contemporaine d'Angars. Cet homme defoi et de très grand talent a eu une fin bien triste. A.H.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter