Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

La crypte la plus vaste de France retrouve tout son éclat à Boulogne-sur-Mer !

Publié le : 25 Août 2015
La crypte de la basilique Notre-Dame de Boulogne est un magnifique témoignage de 2000 ans d’histoire. Après deux années de travaux, le chantier de réaménagement et de valorisation s’est achevé cette année. Ses espaces, son atmosphère et les trésors qu’elle abrite doivent être parcourus, ressentis, admirés.

A vaste crypte, vaste projet de réalisation

Vaste labyrinthe souterrain, envahie de décors peints, parsemé de vestiges disparates, la crypte est un lieu séduisant et paradoxal. Derrière ce dédale, on perçoit peu à peu la logique du plan ordonnancé de la basilique qui surplombe la crypte. 

Basilique de Boulogne-Sur-Mer © VILLE DE BOULOGNE-SUR-MER, SERVICE VAH

Plan de la basilique Notre-Dame de Boulogne © ville de Boulogne-sur-Mer, service Vah 

On peut distinguer, dans la crypte moderne servant d’assise à la basilique du XIXe, des fragments d’espaces issus des églises antérieures – crypte romane, chapelle gothique, renforts modernes…L’atmosphère particulière, la pénombre, la matière des décors effacés sont surtout propices à un perception « sensible » des lieux. Le trésor d’art sacré est déployé dans les salles sous transept. Cloches de verres très simples sur socle, les vitrines sont composées d’un cadre fin. En retrait des murs, elles laissent vivre les fresques perçues en arrière-plan.

Vue de la crypte © VILLE DE BOULOGNE-SUR-MER, SERVICE VAH

La crypte, des trésors à révéler

Le projet fut d’abord un projet de valorisation et de restauration d’un monument historique qui porte principalement sur le traitement de l’ensemble spectaculaire des peintures couvrant les murs et les voûtes sur une surface d’environ 4000 m2. Les interventions ont porté sur des mesures conservatoires destinées à stopper leur processus de dégradation et un dépoussiérage et nettoyage des surfaces. Une partie de l’intervention s’est aussi concentrée sur le retrait des badigeons qui avaient réalisés au cours du XXe siècle, permettant la remise au jour de nombreux décors notamment dans la grande nef, la galerie nord et la salle de la croisée. Outre le sol et l’éclairage, le réaménagement de la crypte porte aussi sur la mise en place d’une nouvelle présentation des collections restaurées et d’un nouveau parcours de visite. 

Vue de la crypte © VILLE DE BOULOGNE-SUR-MER, SERVICE VAH

La crypte romane

Située en position centrale sous les deux travées du sanctuaire, la crypte romane se compose de trois vaisseaux couverts à l’origine de voûtes d’arêtes. Les colonnes engagées dans les murs latéraux, notamment côté sud et ouest, conservent leurs chapiteaux à volutes pour certains, végétalisés ou figurés pour d’autres. Cette partie a fait l’objet en 1839 d’une restauration un peu radicale : les colonnes centrales sont en grande partie restituées, ainsi que le décor de chevrons alternativement bleu et rouge reproduit de façon systématique à partir des vestiges observés. Les peintures murales appartiennent quant à elles au programme pictural mis en œuvre par l’abbé Haffreingue. La salle nord adjacente est également d’origine médiévale. Dite crypte gothique, elle présente sur son mur sud un ensemble de peintures du XIIIe siècle, figurant un décor d’arcatures, reconduit au XIXe siècle sur les autres murs.

Vue de la crypte © VILLE DE BOULOGNE-SUR-MER, SERVICE VAH

Les peintures murales

Accentuant le caractère étonnant des lieux, l’ensemble des parois est recouvert de peintures réalisées de 1840 à 1863 par des auteurs inconnus. Les voûtes reçoivent un décor en couleur de parements ou d’arabesques ; les murs sont ornés de 160 grandes scènes religieuses, traitées en grisaille, consacrées à l’histoire de la Chrétienté et de Notre Dame de Boulogne-sur-Mer.

Collection d'art sacré © VILLE DE BOULOGNE-SUR-MER, SERVICE VAH

Les collections

La crypte est le lieu de présentation d’une collection lapidaire, constituée des vestiges de l’église médiévale complétés de sculptures romaines témoignant de l’occupation antique du site. Il existe également une collection d’art sacré, installée dans la crypte depuis 1980, réunissant des objets cultuels et liturgiques en orfèvrerie, de statues en bois s’échelonnant du XIVe au XIXe siècle, des ivoires, du mobilier, et des tableaux, dont une série figurant les 12 évêques de Boulogne. La pièce la plus précieuse en est le célèbre reliquaire du Saint-Sang, exceptionnelle pièce d’orfèvrerie émaillée, probablement offert par Philippe le Bel en 1308 pour abriter la relique envoyée de Jérusalem par Godefroy de Bouillon en 1100.

COLLECTION D'ART SACRÉ © VILLE DE BOULOGNE-SUR-MER, SERVICE VAH

COLLECTION D'ART SACRÉ © VILLE DE BOULOGNE-SUR-MER, SERVICE VAH

Un site archéologique

Les fouilles préventives menées en 2012 en préalable au chantier ont concerné la partie nord-occidentale de la crypte, où les vestiges antiques et médiévaux sont apparus immédiatement sous les sols du XIXe siècle. Le produit de ces investigations a notamment permis de compléter les connaissances sur l’antiquité romaine du site, inscrit dans le premier castrum établi au 1er siècle de notre ère et consécutif à la conquête de la Bretagne par l’empereur Claude en 43.

Collection lapidaire © VILLE DE BOULOGNE-SUR-MER, SERVICE VAH

Véritablement insolite et immense, la crypte est un fabuleux dédale de salles et de galeries que vous aurez plaisir à parcourir ! 

Informations pratiques :

Crypte (entrée de la Cathédrale) :
Rue de Lille, 62200 Boulogne-sur-Mer
Tél 03 91 90 02 95

Site officiel : Crypte de Boulogne-sur-Mer

Pour écrire :
Service Ville d’art et d’histoire
115, boulevard Eurvin
62200 Boulogne-sur-Mer

Jours et horaires d’ouverture :
Ouvert du mardi au dimanche (fermeture le lundi)
Haute saison du 1/04 au 30/09 (10h-13h/ 14h-18h)
Basse saison du 1/10 au 31/03 (10h-12h/ 14h-17h)

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site
A ne pas manquer Tous nos Agendas
Inscrivez-vous à la newsletter