Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

La crypte Notre-Dame du Bourg, musée et site archéologique d'exception

Publié le : 26 Avril 2011
Le 24 juin 2010 a été inaugurée la crypte de la cathédrale. Localisée sous Notre-Dame du Bourg à Digne-les-Bains, le projet d'étude du site s'inscrit dans un vaste programme de restauration et de mise en valeur de la cathédrale.

En juillet 2010, la crypte de Notre-Dame du Bourg a été ouverte au public. Evénement qui vient récompenser trente années de travaux et de fouilles archéologiques. Le site est reconnu comme lieu majeur en France et en Europe par l’ampleur des éléments conservés depuis l’Antiquité et les premières occupations chrétiennes.

Galerie et clocher-porche de l'église chrétienne du Ve siècle, située sous à la cathédrale actuelle de Digne-les-Bains, © J. Roux

Plusieurs campagnes de recherches archéologiques se sont succédées depuis 1946. Le chantier de consolidation de la cathédrale dignoise, dans les années 1980, a permis de procéder à des fouilles de grandes ampleurs, sans précédent. Trois campagnes furent conduites sous la direction de Gabrielle Démians d’Archimbaud, professeur émérite à l’université de Provence, laboratoire d’archéologie de Provence, en dessous et autour de l’actuelle cathédrale de Notre-Dame mettant ainsi à jour d’importants vestiges datant jusqu’aux origines de la ville.

Les fouilles ont révélé plusieurs centaines de sépultures ainsi que des vestiges mettant en évidence les différentes époques du site depuis la période romaine jusqu’à l’édification du monument actuel au XIIIe siècle. Des témoignages funéraires pré-chrétiens, datés vers 300 après Jésus-Christ, une première église chrétienne du Ve siècle et deux basiliques du XIe siècle, correspondant à deux états successifs du bâtiment précédèrent la cathédrale.

Support d'autel dans l'ancienne basilique,daté du Ve ou du début du VIe siècle, premier témoin signalant la présence d'édifice religieux de l'Antiquité tardive, © J. Roux

"On voit très bien dans la crypte le passage du sanctuaire païen au sanctuaire chrétien. Rares sont les sites où il est aussi visible. De plus, les aménagements liturgiques qu’on a trouvés étaient très identifiables. Mais il est exceptionnel d’aller jusqu’à une présentation au public. […] on observe les premiers temps chrétiens s’implanter dans le milieu de l’Antiquité tardive." Francesco Flavigny, architecte en chef des Monuments Historiques, chargé de la conservation et de la rénovation de la cathédrale Notre-Dame du Bourg. (Extrait de l’interview de Francesco Flavigny à Digne-les-Bain en février 2010).

L’ampleur et l’intérêt des découvertes ont permis d’entreprendre l’aménagement d’un musée au sein même de la crypte. Son agencement a été réalisé dans le cadre du plan Patrimoine Antique, porté par l’Etat et la Région Provence Alpes Côte-d’Azur. C’est l’architecte Eric Klein qui procéda à la mise en place de la muséographie particulière du lieu.

Mosaïque du sol du presbyterium, décor daté du Ve siècle, © J. Roux

Les vestiges, aujourd’hui restitués au public témoignent de vingt siècles d’histoire et font de la crypte un site archéologique majeur en France comme en Europe de part son étendue (plus de 870 mètres²) et sa richesse.

Renseignements pratiques

Hôtel de ville
Place du Général de Gaulle
04003 Digne-les-Bains
tel: 04 92 30 52 15
site: www.mairie-dignelesbains.fr

Illustrations UNE: Mosaïque du sol du presbyterium, décor daté du Ve siècle, © J. Roux; Crypte archéologique de Digne-les-Bains, © J. Roux

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter