Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Les vitraux de Zao Wou-Ki au Prieuré de Saint Cosme (37)

Publié le : 27 Mars 2015
Zao Wou-Ki signait en 2010 en Touraine sa seule et unique intervention sur des vitraux.

vitraux de la chaire du lecteur

Depuis longtemps attiré par une nouvelle expérience de cette nature, « le plus français des peintres chinois » a accepté, à l’invitation de Claude Roiron, Présidente du Conseil général d’Indre et Loire, de réaliser pour le Prieuré de Saint Cosme (ancienne demeure de Pierre de Ronsard qui en fut le Prieur) 14 vitraux originaux.
Comme il l’a toujours fait pour illustrer les ouvrages de bibliophilie, c’est en noir et blanc qu’il interviendra sur la plupart de ces vitraux. Seuls trois d’entre eux, destinés à la chaire du lecteur, seront marqués de rouge.

14 encres en noir et blanc furent ainsi « recadrées » par les soins de Pascal Guth, graphiste avec lequel Zao Wou-Ki à l’habitude de travailler, pour s’adapter au cintre de chaque baie du réfectoire.
Le peintre reprit cependant ses pinceaux pour les 3 vitraux de la chaire du lecteur et appliqua traits et tâches d’un rouge extrêmement vif, faisant ainsi vibrer la chaire d’une couleur à la fois vivante et sanglante. Il fallut également trouver la technique de réalisation adéquate.

 

 

Encre originale, modèle pour l'un des vitraux de la Chaire

 

Celle des vitraux classiques ne pouvait pas convenir, les traits de plomb étant incompatibles avec la légèreté et la transparence du trait de Zao Wou-Ki. C’est le peintre Jean-Michel Meurice, ami de toujours du peintre, qui apporta la solution avec la technique du verre décoré, pratiquée par les ateliers d’Eric Linard. Ainsi, l’oeuvre pré-existant sur papier est vitrifiée pour alléger la réalisation finale. Effet de suspension, de légèreté : il fallait pour cela une technique de pose, elle aussi, irréprochable.

 

C’est Mathieu Julien, architecte tourangeau du patrimoine, spécialiste d’associations harmonieuses entre l’ancien et le contemporain, qui s’en chargea en réalisant un joint périphérique invisible et parfaitement étanche. Un projet qui fut soutenu par Jean-Pierre Blin, Conservateur régional des Monuments historiques.

Informations pratiques
Découverte du projet inédit des vitraux créés par le peintre franco-chinois Zao Wou-Ki pour le réfectoire des chanoines de Prieuré de Saint Cosme : www.ucpl.fr/prieure

Demeure de Ronsard 37520 La Riche
Tel : 02 47 37 32 70
www.prieure-ronsard.fr

 

vitrail du réfectoire
Mots-clés associés :
riesenmey michèle
riesenmey michèle a écrit :
30/07/2015 10:34

magnifique.....

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter