Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

60 nouveaux vitraux pour l'église des Colimaçons à l'île de la Réunion

Publié le : 20 Octobre 2015
Aujourd'hui, Narthex s'envole pour l'île de la Réunion afin de vous faire découvrir un chantier exceptionnel, un projet fou : la création d'une soixantaine de nouveaux vitraux figuratifs pour l'église des Colimaçons. Construite en 1860 par le Marquis Sosthène de Chateauvieux, face à l'océan indien, l'église des Colimaçons surplombe la ville de Saint Leu. La création des vitraux a été confiée en 2011 à Alban de Chateauvieux, illustrateur et descendant de Sosthène. Place au voyage !

L’église des Colimaçons

Placée à 1800 mètres d’altitude, l’église du Sacré-Cœur des Colimaçons est un véritable havre de paix. Surplombant fièrement la ville de Saint-Leu, l’église offre une vue magnifique sur l’Océan Indien…Classée monument historique depuis 1996, elle fut entièrement restaurée en 2010.

Vue extérieure sur l'église des Colimaçons © AC

De taille modeste, elle est construite suivant un plan en croix latine et édifiée avec des blocs de basalte. Cette roche magmatique et sombre lui donne un aspect quelque peu austère comparé à la nature luxuriante qui l’entoure. Pourtant, cette apparente sobriété est rapidement contrastée par la blancheur lumineuse de l’intérieur et les couleurs chatoyantes des vitraux magnifiées par les rayons du soleil. L’église appartient toujours aux descendants du Marquis Sosthène de Chateauvieux mais reste à disposition d’une communauté vivante et une messe quotidienne y est célébrée. Notons que chaque année près de 8000 pèlerins se pressent à l’église des Colimaçons pour la fête du Sacré-Cœur !

VUE EXTÉRIEURE de L'ÉGLISE DES COLIMAÇONS © AC
Fête du sacre-coeur © AC

Classée monument historique depuis 1996, elle fut entièrement restaurée en 2010. La dernière étape de ce grand chantier a consisté en la création d’une soixantaine de vitraux et la restauration des douze derniers vitraux d’origine, la plupart ayant été détruit au cours d’un cyclone.

VUE interieure de L'ÉGLISE DES COLIMAÇONS © Studio Lumière

L’artiste

Artiste-illustrateur, Alban de Chateauvieux travaille principalement pour des entreprises au positionnement haut-de-gamme pour le compte desquelles il crée des supports de communication illustrés. Sollicité par l'Association Les Amis de l'Église des Colimaçons en 2011, sa condition de descendant de Sosthène de Chateauvieux et son intérêt pour la vie du bâtisseur de l’église des Colimaçons inscrivent son intervention dans une continuité historique inédite et plébiscitée par la famille propriétaire des lieux. 

Alban de Chateauvieux © AC

Formé, en 2011, à la pratique du vitrail au Centre International du Vitrail de Chartres, il a pris part au travail d’atelier, en accord avec le célèbre atelier Parot basé à Dijon qui a été choisi pour réaliser ce projet (on repense aux magnifiques vitraux de Gérard Garouste à Notre-Dame de Talant !). Alban de Chateauvieux a ainsi réalisé la peinture à la grisaille de la majorité des pièces de carnation (portraits, mains...) afin de respecter le plus fidèlement possible le visage des personnages représentés. Pour cela, l'atelier Parot lui a envoyé  à Marseille, où il travaille, un four à vitrail et lui a expédié régulièrement, les pièces de verre à peindre à son atelier. Cette organisation inédite permis ainsi d’assurer une cohésion graphique optimale à l’ensemble du projet. 

VUE INTERIEURE de L'ÉGLISE DES COLIMAÇONS © STUDIO LUMIÈRE

Naissance du projet

La première chose qui frappe à la découverte des vitraux est le choix figuratif. A l’heure où les représentations abstraites dominent, ces vitraux sont totalement à contre-courant des productions actuelles. Pour être fidèle à la vocation souhaitée par le bâtisseur  de l’église, les vitraux se devaient de constituer une œuvre de catéchèse. Le figuratif s’est donc imposé naturellement.

LE PROJET

VUE INTERIEURE de L'ÉGLISE DES COLIMAÇONS © STUDIO LUMIÈRE

Afin de faire écho à l’histoire religieuse de l’île de la Réunion, le choix des sujets s’est porté principalement sur la vie de différents saints (notamment des saints missionnaires, des fondateurs d’ordres religieux à la Réunion), que l’on retrouve en grande partie de part et d’autre de la nef. La grande diversité des figures choisies est  ainsi propre à suggérer l’universalité de la sainteté ; que l’on soit, homme, femme, enfant, adulte, religieux ou laïque, tout le monde est voué à devenir saint et peut le devenir.

 

VITRAUX © AC

A ces figures de saints s’ajoutent, sur la façade, des vitraux consacrés à l’Esprit-Saint et au niveau du transept et des chapelles rayonnantes, des personnages appartenant à l'entourage de Jésus, des saints du XXe siècle et proches du Sacré-Cœur, des anges et archanges. C’est ainsi une véritable "catéchèse en lumière" qui apparait sous nos yeux.

Alban de Chateauvieux - tablette graphique © AC

Mise en œuvre

Si l’iconographie reste classique par l’emploi de la figuration, la création graphique est tout autre ! Comment réaliser efficacement les dessins préparatoires de ces vitraux au vu de la quantité à réaliser ? Après des tentatives infructueuses par le biais de supports traditionnels tels que le dessin, l’aquarelle et l’acrylique, Alban de Chateauvieux s’est tourné naturellement vers la solution numérique. Grâce à une tablette graphique grand format, le travail de création a ainsi pu être facilité; les maquettes graphiques pouvaient être corrigées de manière immédiate et produites plus rapidement. Cette technique a également permis d’optimiser les échanges de maquettes entre les différents acteurs (artiste, coloriste, maître-verrier).

LE DESSIN 
 

Travaux préparatoires © AC

La mise en couleur a été confiée à Elvire de Cock, coloriste belge installé à Paris. Pour la production des vitraux le maître-verrier Pierre-Alain Parot s’est rendu dans deux verreries proposant encore une gamme relativement complète de verres soufflés à la bouche : la verrerie de St Just en France et la verrerie Lamberts en Allemagne.

Atelier de Pierre-Alain Parot à Dijon © AC

La pose des vitraux

C’est le 15 juin 2015 que le container, chargé de près de deux tonnes de vitrail, a quitté l'enceinte du port de commerce de la Rivière des Galets en direction Saint-Leu. Pendant un mois, le container a traversé la mer et a été accueilli, à son arrivée, par quatre compagnons-verriers de l'atelier Parot qui l'ont pris en charge afin de s’assurer qu’aucun des vitraux n’aient été endommagés. Trois semaines après, les vitraux étaient définitivement posés, point final de cet immense chantier. 

Vue extérieure de l'église des Colimaçons © Studio Lumière

VUE EXTÉRIEURE DE L'ÉGLISE DES COLIMAÇONS © STUDIO LUMIÈRE

LA POSE DES VITRAUX

Si vous habitez l’île de la Réunion, ou si vous êtes seulement de passage, n’hésitez pas à découvrir ce beau et rare projet qui nous montre que l’art du vitrail est encore bien vivant et qu’il n’a pas dit son dernier mot ! Pour découvrir l'ensemble des différentes étapes de fabrication des vitraux, rendez-vous sur le site officiel de l’église des Colimaçons. Un court documentaire vous retrace le travail des différents acteurs du projet de la création jusqu’à la mise en place des vitraux. Un parcours émouvant à ne pas manquer !

"Je ne comprends pas l’abandon du vitrail qui s’éveillait et s’endormait avec le jour. L’art a préféré la lumière mais le vitrail animé par le matin effacé par le soir faisait pénétrer la création dans l’église du fidèle" André Malraux.

A savoir...

La bénédiction des vitraux aura lieu, en présence des évêques des îles voisines à la veille de la Toussaint, le 31 octobre à La Réunion.

L'artiste, Alban de Chateauvieux possède un site internet où il présente son travail. N'hésitez pas à vous y rendre : www.albandechateauvieux.com

Informations pratiques : 

Eglise du Sacré-Coeur de Jésus

9 rue du Père Georges - Les Colimaçons

97436 Saint-Leu

Site officiel du projet : www.eglise-des-colimacons.com

Page Facebook : www.facebook.com/vitraux2015

 

 

MARGEAULT
MARGEAULT a écrit :
22/10/2015 17:20

TRÈS RAFRAÎCHISSANT §

Bridie LEHUENEN
Bridie LEHUENEN a écrit :
26/10/2015 17:42

remarquable article que celui sur Notre Dame des Colimaçons illustré par de superbes petites vidéos très instructives sur ce projet magnifique, la technique du vitrail, l'habileté des ouvriers. un beau voyage à la Réunion !

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter