Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

A l'occasion du Jubilé : Les 7 œuvres de Miséricorde par Brueghel le Jeune

Publié le : 8 Décembre 2015
Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016, l’Eglise catholique célébrera une Année Sainte extraordinaire. Le « Jubilé de la Miséricorde » débutera par l’ouverture de la Porte Sainte à la basilique Saint-Pierre de Rome, à l’occasion de la fête de l’Immaculée Conception le 8 décembre 2015 et se terminera par la solennité du Christ Roi, le 20 novembre 2016.

A la faveur d’un temps privilégié, l’Eglise, par la voix du pape François, nous offre d’approfondir durant toute une année notre relation à Dieu en (re)découvrant en Jésus le visage du Père qui fait miséricorde. En creusant ainsi un point central de notre foi, nous sommes appelés à vivre de la miséricorde et à en être les témoins dans toutes nos relations.

« Il y a des moments où nous sommes appelés de façon encore plus pressante à fixer notre regard sur la miséricorde, afin de devenir nous aussi signe efficace de l’agir du Père. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu ce Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde, comme un temps favorable pour l’Eglise, afin que le témoignage rendu par les croyants soit plus fort et plus efficace. » Pape François, Bulle d’Indiction, N°3.

A l'occasion de cette Année Sainte extraordinaire, Narthex a souhaité, à sa manière, célébrer l'ouverture du Jubilé en vous présentant une oeuvre de Brueghel Le Jeune illustrant les 7 oeuvres de Miséricorde. 

Ces sept œuvres de Miséricorde, énumérées par saint Matthieu, sont d'ordre corporel: « Nourrir l'affamé, abreuver l'assoiffé, accueillir l'étranger, vêtir les malheureux, soigner les malades, et visiter les prisonniers »; « ensevelir les morts » a été ajouté par l'Église vers le XIIIe siècle.

L’art de Brueghel porte essentiellement sur la vie quotidienne avec de nombreux détails, essentiellement des paysans.  Ici, outre le fait qu'il élabore un sujet religieux par l'illustration des 7 oeuvres de Miséricorde, il réussit à représenter ce sujet "sacré" dans une composition quasi anodine. Nous pourrions presque y voir un sujet profane, un simple aperçu de la vie quotidienne dans un village. C'est toute la richesse de Brughel : réussir à actualiser le message du Christ dans notre vie quotidienne. 

 

Brueghel Le Jeune, Les 7 oeuvres de Miséricorde, Collection particulière © Narthex

Extrait de l'Evangile de saint Mathieu :

« Seigneur, quand donc nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te donner à boire ? Quand nous est-il arrivé de te voir étranger et de te recueillir, nu et de te vêtir ? Quand nous est-il arrivé te de voir malade ou en prison, et de venir à toi ? » (Matthieu, XXV, 37-39). Jésus, au verset suivant, répond en mentionnant l’action humble et quotidienne : « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ».

Informations pratiques :

Site officiel du Jubilé de la Miséricorde : www.iubilaeummisericordiae.va/content/gdm/fr.html

Mots-clés associés :
Bridie LEHUENEN
Bridie LEHUENEN a écrit :
17/12/2015 17:20

Dom Robert et Brueghel : deux oeuvres bien différentes mais quel charme pour l'une quelle profondeur pour l'autre. Grand merci une nouvelle fois.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter