Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

L’oeuvre d’Olivier Messiaen

Publié le : 27 Mars 2015
L’œuvre d’Olivier Messiaen est porteuse d’un extraordinaire message de foi, d’espérance et d’amour.

Le « secret » de la vie spirituelle du grand compositeur catholique (1908-1992) et de toute sa création se dévoile peut-être comme nulle part ailleurs dans les paroles qu’il met sur les lèvres de S. François d’Assise au moment où celui-ci s’apprête au grand Face-à-face, paroles empruntées en partie à S. Thomas d’Aquin : « Seigneur, Seigneur, Musique et Poésie m’ont conduit vers Toi : par image, par symbole, et par défaut de vérité… Seigneur, Seigneur, illumine-moi de ta Présence ! Délivre-moi, enivre-moi, éblouis-moi pour toujours de ton excès de vérité. » (Saint François d’Assise, opéra. Texte et musique d’Olivier Messiaen).

Cette soif de Dieu imprime à toute son œuvre un caractère d’émerveillement, de louange, d’exultation qui alterne avec des pages d’intense contemplation conduisant au silence de l’Adoration. La prodigieuse diversité des nombreux éléments, parfois fort contrastés, de son langage musical est entièrement ordonnée à la louange de Dieu et à l’expression des mystères de la foi catholique. D’où une étonnante cohérence et unité interne qui sont la marque de sa fidélité sans faille à la grâce reçue, dès sa petite enfance, selon lui : « Je suis né croyant. Je n’aurais peut-être rien composé si je n’avais pas eu cette grâce ».

La première idée que j’ai souhaité exprimer, et de loin la plus importante, c’est l’existence des vérités de la foi catholique » (Olivier Messiaen).

Le privilège du génie, humblement mis au service de cette grâce qu’il a fait fructifier à travers plus de soixante ans de créativité intense, allant de pair avec son ministère liturgique au Grand Orgue de l’église de la Trinité à Paris ─ ministère qu’il exerça de 1931 à 1992, l’année de son décès ─ font d’Olivier Messiaen un vrai témoin de la foi en notre temps.

Il est l’auteur d’une œuvre immense, aux dimensions à la fois musicale et poétique, spirituelle et théologique, mystique et prophétique. Nous ne pouvons, dans les limites de cet article, approfondir et analyser chacune de ces dimensions qui nous permettent d’affirmer aussi que l’œuvre de Messiaen participe, à sa manière propre, à la liturgie de l’Église.

Jean-Rodolphe Kars

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site
A ne pas manquer Tous nos Agendas
Inscrivez-vous à la newsletter