Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Sauvegarder et mettre en valeur le patrimoine religieux - Discours de M. Frédéric Mittérand

Publié le : 30 Avril 2013
En 2012, le ministre de la Culture et de la Communication, Monsieur Frédéric Mitterrand, a énoncé un discours en faveur la sauvegarde patrimoine religieux. Nous vous le proposons ci-dessous.

Lors de son discours prononcé le lundi 5 mars 2012, Monsieur Frédéric Mitterrand, alors Ministre de la Culture et de la Communication, a présenté la politique gouvernementale en faveur du patrimoine religieux à travers plusieurs actions en cours comme le « Plan cathédrales » qui vise à la restauration des cathédrales dans les différentes régions de France. Le ministre a également annoncé de nouvelles mesures comme le complet renouvellement du Comité du Patrimoine cultuel « en panne » depuis 2009.

Ce comité, dont la mission principale est la vielle, la recherche et la proposition de solutions nouvelles pour les différents patrimoines religieux de France, est un organe important d’échanges entre les différents cultes et les pouvoirs publics. Monsieur le ministre Frédéric Mitterrand a décidé d’en confié la nouvelle présidence à Monsieur Jean-Michel Leniaud, directeur de l’Ecole nationale des chartes, spécialiste de l’architecture religieuse du XIXe siècle et la vice-présidence à Mgr Joseph Doré, ancien archevêque de Strasbourg.

 

Nous vous proposons ci-dessous un extrait de son discours du lundi 5 mars 2012:

« [...] Conserver et restaurer le patrimoine, c’est aussi le redécouvrir, c’est aussi susciter la curiosité, l’envie de voir, de connaître, de comprendre. C’est ce qui m’a conduit à choisir pour la prochaine édition des Journées européennes du patrimoine, qui rassemble chaque année plus de 16 millions de visiteurs, le thème des Patrimoines cachés, trésors enfouis et masqués à la vue, catacombes, caves, clochers et chemins de rondes si proches du ciel, collections d’objets rares, blockhaus et caches de la Résistance, dans ce département dont Jean Moulin fut le préfet. Révéler un patrimoine englouti n’est pas seulement une tâche attrayante pour les jeunes aviateurs et pour les fouilleurs, c’est aussi souvent un moyen d’aider à résoudre convenablement des enjeux d’aménagement dans l’espace rural mais aussi dans l’espace urbain. Préserver et valoriser le patrimoine, c’est parfois lutter contre l’usage, c'est-à-dire le passage de la vie, l’usure du temps, le risque même de l’existence. Usage dont Ludovic Vitet, le correspondant de Mérimée dit en 1867 qu’il est « un genre de vandalisme lent, insensible, inaperçu, qui ruine et détériore autant qu’une brutale dévastation ».

Le patrimoine, j’en suis convaincu, est un outil pour l’aménagement de nos territoires, il est un atout pour leur attractivité et leur rayonnement, il permet de « faire société » en reliant le passé à l’avenir, échappant ainsi à ce « présentisme permanent » dont François Hartog nous dit qu’il mine nos société et notre capacité à faire société, à vivre ensemble. C’est pour cela que je souhaitais aujourd’hui rendre un hommage appuyé aux acteurs engagés du patrimoine, aux métiers du patrimoine, aux institutions investies dans cet immense chantier, ici à Chartres, là où il y a plus de sept siècles des bâtisseurs entreprirent d’édifier ce livre de pierres qui nous a été légué et qu’il nous revient de transmettre.[...] »

Lire le discours complet de Monsieur le ministre Frédéric Mitterrand sur le site du Ministère de la Culture et de la Communication en cliquant ici

Illustration de l'article : Vitraux de Chartres, En Egypte, les Israëlistes marquant leur porte du sang d'un agneau. Verrière 37 de la Cathédrale de Chartres. Vitrail du XIIIe s. photo : GAUD/Centre Inter.Vitrail/CIRIC
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter