Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

L’année 2013 : 100ème anniversaire de la loi relative aux monuments historiques

Publié le : 20 Février 2014
Le passage de 2013 à 2014 a été marqué par un anniversaire : le centenaire de la loi fondatrice dans le domaine des monuments historiques. En effet, le 31 décembre 1913 était voté un texte qui deviendrait le socle de la protection et de la conservation du patrimoine bâti. A cette occasion, la revue « Monumental » consacre à ces questions un dossier intéressant dans son dernier numéro; l’occasion de revenir sur la sauvegarde du patrimoine culturel.

Votée il y a cent ans, la loi pour la protection du patrimoine bâti instituait les procédures de classement et d’inscription au titre des Monuments historiques. L’idée était de préserver « au nom de l’intérêt public », l’intégrité de certains édifices « témoins d’art et d’histoire », en instaurant des limites au droit de propriété. La France n’était alors pas totalement à l’avant-garde mais poursuivait une logique de sauvegarde initiée depuis le XIXe siècle.

Cent ans plus tard, les questions liées à la sauvegarde du patrimoine, et notamment religieux, restent vives. Le dernier numéro de « Monumental », revue de la Direction générale des patrimoines, au Ministère de la Culture et de la Communication, rend compte de ces questionnements à travers des exemples de chantiers de restauration emblématiques et récents. Celui du clocher de la cathédrale de Nevers, celui des fresques de la chapelle Saint-Martial du palais des Papes, ou encore celui du couvent de La Tourette à Evreux, témoignent du dynamisme de la sauvegarde du patrimoine, consacré en grande partie à la sauvegarde du patrimoine religieux.

Si les termes de la loi n’ont guère changé, sa mise en pratique, les techniques de restauration ainsi que le regard porté sur les monuments ont évolué. En effet, plus que le choix des monuments à protéger, c’est la manière de les protéger qui constitue un enjeu majeur. Pour aborder chacun de ces thèmes, la revue « Monumental » a sélectionné des restaurations caractéristiques réalisées récemment.

La Chapelle Saint Martial avant restauration

En prenant l’exemple des sculptures monumentales de la cathédrale de Nevers recopiées depuis 2010 pour être placées dans les niches du clocher, « Monumental » revient notamment sur la conservation préventive des parements et de la sculpture ornementale. Cécile Ullmann et Paul Barnourd présentent dans ce contexte la restauration « en conservation » des 42 sculptures originelles ou supposées telles, remplacées in situ par un moulage pour ne pas dépouiller l’architecture du décor qui lui était destiné.

La conservation des peintures murales comme celle de la sculpture fait constamment l’objet d’approches scientifiques renouvelées dans les domaines de la physique, de la chimie et même de la biologie. L’historiographie de la chapelle Saint-Martial du palais des Papes d’Avignon est révélatrice de l’histoire du service des Monuments historiques, notamment de son approche en matière de restauration des grands ensembles de peintures murales. Fondé sur une méthode empreinte de grande prudence et d’une solide méthodologie, le chantier doit aboutir en juillet 2014 à une véritable redécouverte de cet ensemble majeur de peintures murales du XIVe siècle.

Un autre dossier aborde un cas que n’avait sans doute pas imaginé le législateur de 1913 : la restauration d’une œuvre – le couvent Sainte-Marie de La Tourette à Evreux – de moins de cinquante ans d’âge, inaugurée en 1960, très vite classé au titre des monuments historiques et devenue, depuis, une icône de notoriété internationale. Comment utiliser de nouveaux matériaux sans trahir l’œuvre du maître ? Engagé il y a sept ans, l’important programme de restauration-réaménagement de cet édifice s’est achevé il y a quelques mois.

Ainsi, le restaurateur de Le Corbusier, comme ses prédécesseurs sur les chantiers romans ou gothiques, court-il à perdre haleine derrière « le projet originel »…

Couvent de La Tourette ©Le Corbusier, Adagp, paris 2014

Mais les opérations sont nombreuses pour préserver également le patrimoine non protégé. Dans son dernier bilan, la Fondation du Patrimoine a annoncé près de 600 nouvelles souscriptions lancées en 2013 en faveur du patrimoine religieux. Cet axe représente plus de 74% des interventions de la Fondation.

Les chiffres montrent combien ce patrimoine compte pour de nombreuses personnes : la majorité des porteurs de projets (80%) qui souhaitent restaurer leur patrimoine religieux sont des communes de moins de 2000 habitants. 70% des monuments restaurés ne sont pas protégés. Les églises sont les monuments les plus soutenus (près de 60%). Viennent ensuite les chapelles (13%), les objets mobiliers (10%), les temples (1,5%), et les synagogues (0,4%). Les autres projets (16%) concernent les restaurations de cathédrales, abbayes, peintures murales, calvaires, etc.

Enfin, mardi 11 février 2014, le diocèse de Paris annonçait la création de la Fondation Avenir du patrimoine à Paris qui récoltera des fonds « pour faire face à la dégradation de beaucoup d’églises parisiennes ».
Cette nouvelle fondation, présidée par Robert Leblanc et placée sous l’égide de la Fondation Notre-Dame va ainsi appuyer l’action de la Ville de Paris, propriétaire de 85 églises et chapelles qui dépense une dizaine de millions d’euros par an pour l’entretien de 96 édifices cultuels.

Son objectif premier est de lever 7 millions d’euros au cours des trois prochaines années. Elle a déjà ouvert trois Fonds prioritaires en lien avec des associations locales en faveur des églises Saint-Augustin, Saint-Merri et La Madeleine. Cette levée de fonds sera recherchée tant auprès d’entreprises nationales que des commerçants et des habitants du quartier concerné. Voir le site Internet de la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris.

A l’heure où la destruction des édifices religieux est souvent décriée, c’est l’occasion de mettre en lumière les nombreuses actions menées pour défendre et valoriser cet héritage culturel et spirituel.

 

2e semestriel 2013 Chantiers / Actualités, dossier « Chantilly »

 

Suivre le chantier de Saint-Martial à Avignon : avignon-saintmartial.blogspot.fr


En savoir plus sur l’action de la Fondation du Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine religieux : www.fondation-patrimoine.org

 

Un site pour le centenaire de la loi du 31 décembre 1913 : www.culturecommunication.gouv.fr

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter