Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Le chœur de l’église de Vassieux en Vercors : une création en tandem

Publié le : 8 Novembre 2013
La collaboration de Jean-Marc Cerino et Carmelo Zagari, deux témoins du temps présent, nous livre un message de mémoire et d'espoir.

Niché au cœur du Vercors, Vassieux est un bourg de 350 habitants où résonnent encore les événements héroïques et tragiques de la Seconde Guerre mondiale. Point stratégique de la Résistance, le 21 juillet 1944 les Allemands détruisent le village et massacrent sa population sans distinction, civils et maquisards. Ville martyre, Vassieux fait partie des cinq communes qui reçurent le titre de Compagnons de la Libération.

L’église Notre-Dame-de-l’Assomption, bâtie en 1955 par l’architecte Pierre Myassard, a fait l’objet d’une importante restauration dont le parti pris a été d’une part de conserver le caractère artistique initial de la nef, d’autre part de susciter la collaboration de deux artistes contemporains pour l’aménagement du chœur : Jean-Marc Cerino pour la conception des vitraux et de l’autel et Carmelo Zagari pour la création d’un triptyque.

Tous deux ont déjà répondu à des commandes pour des édifices religieux. En 2006, sans oublier le passé, Jean-Marc Cerino et Carmelo Zagari ont avant tout souhaité ancrer leurs œuvres dans le temps présent et délivrer un message d’espoir aux nouvelles générations.
Être témoins, c’est ainsi que les deux plasticiens ont voulu définir leur posture face au lieu et à sa charge historique. Ils ont mis en résonance leur intervention à travers la représentation de l’Homme, celui qui porte en lui la confiance et la sérénité. Par leur présence à peine perceptible et surélevée, les figures contemporaines des vitraux, un jeune homme et une jeune femme, veillent anonymement sur celles du triptyque, que nous découvrons à peine le seuil de l’église franchi. Présence affirmée, la Vierge de l’Assomption accueille les bras ouverts le visiteur et l’invite à une réflexion sur la destinée de l’humanité.

 

Le Chœur, autel et retable Notre-Dame-de-l’Assomption, triptyque, huile sur toile, 4 x 4 m © Jean-Marc Cerino, Carmelo Zagari photographie: Laurent Cerino

A l’origine, il y avait dans le chœur une peinture murale signée par Jean Aujame. Très abîmée, elle a été conservée et recouverte par une coque aérée sur laquelle a été fixée le triptyque.

Carmelo Zagari vit et travaille à Crespian dans le Gard et enseigne à l’Ecole supérieure des Beaux-arts de Montpellier. Il a conçu sa composition tel « un retable, véritable livre ouvert ». Au centre, la scène de L’Assomption flanquée à gauche par celle intitulée Les âmes fortes et à droite Un jour nouveau. Entre rêve et réalité, cette œuvre monumentale construite sur plusieurs codes de lecture incarne les vicissitudes de la vie. A propos de sa peinture, l’artiste explique : « je suis dans la question de la fragilité humaine, et dans ce rapport obsessionnel au monde, on peut donner une autre image de celui-ci sans rien perdre de sa mémoire ». Des mots qui prennent tout leur sens à Vassieux-en-Vercors.

 

Témoin, sérigraphie sur verre, 234,5 x 78,5 cm, réalisation Atelier Thomas Vitraux, Valence © Jean-Marc Cerino, photographie: Laurent Cerino

Jean-Marc Cerino vit et travaille à Saint-Etienne. Il réalise ici ses premiers vitraux. Inscrits sur un panneau d’un seul tenant (sans plombure), les deux Témoins, un jeune homme et une jeune femme, dont les présences discrètes rendues par le dessin blanc, « apparaissent et disparaissent, comme un flux, comme quelque chose de toujours là mais de jamais acquis… ». Pour Jean-Marc Cerino « Être là », à Vassieux, c’est déjà témoigner, mais c’est aussi – par la jeunesse des figures – être une espérance pour l’avenir : « Témoigner du passé, tout en acceptant la vie sans se résigner ».

Leurs visages évoquent la douceur et la gravité chez la jeune femme ; l’abandon qui procède aussi bien de l’amour que de l’accablement chez le jeune homme. Ils font référence aussi aux deux témoins du Livre de l’Apocalypse. L’artiste poursuit ses réflexions sur la transparence et la lumière, singularités de son œuvre. La particularité de ses vitraux tient au fait que ces personnages sont visibles aussi de l’extérieur. Présence silencieuse des témoins qui se tiennent là, à la frontière entre l’intérieur et l’extérieur, qui regardent à la fois le village et la montagne, mais aussi le chœur de l’église.

 

L’autel en cours de réalisation, pierre de Tavel gris, 90 x 90 x 90 cm, réalisation Marbrerie Ravit, Livron © Jean-Marc Cerino, photographie: Laurent Cerino

 

L’autel en pierre de Tavel est sculpté d’un seul bloc, comme symbole du Christ. Jean-Marc Cerino ne retient pas la forme rectangulaire, rappel du tombeau, et préfère la forme cubique qui remonte aux premiers siècles de l’ère chrétienne. Toute la dignité de l’autel consiste en ce qu’il est la table du Seigneur. Ce ne sont pas les corps des martyrs qui honorent l’autel, c’est l’autel qui rehausse le sépulcre des martyrs. Il se trouve à l’avant du choeur baigné par la lumière croisée des vitraux.
Le dessus de l’autel est évidé ; sa base sculptée en retrait lui donne une légère élévation. Le volume de l’évidement à la surface de l’autel correspond exactement à celui du socle : ce qui manque devient ce qui soutient. Jean-Marc Cerino livre là un message à la fois de mémoire et d’espoir : « que ce qui s’est absenté soit ce qui porte ».

C’est en ce sens et en référence à l’histoire de Vassieux que les reliques de sainte Thérèse Bénédicte de la Croix, Edith Stein, provenant du carmel de Cologne, ont été déposées sous l’autel.

Une page nouvelle de l’histoire de Vassieux-en-Vercors s’écrit, ouverte sur le XXIème siècle et empreinte d’espoir et de beauté.

Christine Blanchet - Frère Marc Chauveau, o.p.

 

A découvrir le catalogue de cette commande qui vient d’être publié par Jean-Marc et Laurent Cerino. Une édition qui comporte 48 pages dont 30 de photographies faites par Laurent Cerino qui a suivi avec attention les artistes dans leur atelier jusqu’à la pose des œuvres.

Un retable, des vitraux, un autel, une commande pour le choeur de l’Église de Vassieux-en-Vercors
Jean-Marc Cerino - Carmelo Zagari

Photographies de Laurent Cerino

Textes de Christine Blanchet et Marc Chauveau

Format 15 x 24 cm
N°ISBN 978-2-9535329-4-4
12,50 euros

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter