Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Onirisme et féérie au Domaine de Chaumont-sur-Loire

Publié le : 11 Septembre 2014
Devenu en quelques années le premier « Centre d’Arts et de Nature » entièrement voué à la relation entre la création artistique et l’invention paysagère, le Domaine de Chaumont-sur-Loire présente jusqu’au 2 novembre 2014 des œuvres monumentales puissantes et poétiques qui font vibrer le château et le parc qui les accueillent. Les installations et les photographies des plasticiens invités résonnent avec l’esprit du lieu pour emporter le visiteur dans un monde onirique guidé par la nature.

Comme chaque année depuis 2008, les artistes contemporains invités au Domaine de Chaumont-sur-Loire ont laissé agir sur eux ce lieu d’exposition hors du commun. A travers une grande variété de techniques et matières, leur inspiration et les émotions vécues au contact de la nature se révèlent. Une plongée dans des images sensibles d’un univers fantastique.

Carbon Pool de Chris Drury ©Photo: Eric Sander pour le Domaine de Chaumont-sur-Loire

La douzaine de commandes faite aux artistes cette saison vient compléter le corpus d’œuvres des plasticiens invités les années précédentes, choisies par le Domaine à devenir pérennes. 

Reconnu à l’international comme l’un des artistes majeur du mouvement du « Land Art », Chris Drury s’intéresse à l’impact de « la nature extérieure » sur notre « nature intérieure ». Il conçoit ses installations avec des matériaux trouvés sur place « pour faire en sorte que l’extérieur pénètre à l’intérieur et crée ainsi un lieu consacré à la contemplation ».

Ses œuvres en bois, en pierre, en terre, parfois couronnées d’ossements tels des reliques sur un lieu sacré, interrogent également sur la notion du temps, sur la frontière entre la vie et la mort, sur le plein et le vide. La puissante spirale du Parc de Goualoup au château de Chaumont dialogue ainsi avec les vieux cèdres de la Princesse de Broglie et ancre en profondeur l’évasion dans notre imaginaire.

Couronne de Vincent Barre ©photo: Eric Sander pour le Domaine de Chaumont-sur-Loire

La Couronne monumentale de Vincent Barré, coulée en bronze à partir d’un modèle fait de bois et de cire, est née de « la rencontre, non loin de Chaumont-sur-Loire de la Pietà de Nouabs-les-Fontaines par Jean Fouquet, l’un des plus beaux tableaux de la Renaissance, m’a ramené à cette rêverie sur les choses intemporelles […] Et dans l’angle inférieur gauche, à ras de terre comme trois clou, une couronne de solides branches torsadées. Les émotions vécues devant cette peinture m’ont inspiré à vouloir leur donner corps dans la sculpture […]. »

Cette forme suspendue à hauteur d’yeux, qui n’apparaît d’abord que comme une ligne, ne dévoile son caractère d’anneau que lorsqu’on s’y approche…

Stéphane Erouane Dumas ©Photo: Eric Sander pour le Domaine de Chaumont-sur-Loire

C’est l’empreinte du temps sur les falaises crayeuses de Normandie qui fascine Stéphane Erouane Dumas. Dans un corps à corps avec la matière, l’artiste gratte, efface les pigments, la poudre de marbre et la colle de peau appliqués sur la toile jusqu’à obtenir la transparence et les vibrations des strates calcaires des falaises de Seine Maritime. Dans le château, les gigantesques panneaux verticaux forment un ensemble de 38m de long qui recouvre toute la Galerie du Fenil et enveloppe le visiteur.

Monumental hymne à la création qui « éternise un instant unique. […] Quelque chose d’inquiétant et inouï se met en place, de l’ordre des impensables débuts du monde ». (C.Noorbergen, 2010)

Pin de Gyeon Gju ©Bae Bien-U

Depuis 1988, les photographies de Bae Bien-U trouvent leur essence dans les pins, arbres sacrés dans la culture coréenne, allégorie de l’âme et symbole de longévité. Dans un processus méditatif et une qualité quasi calligraphique, l’artiste photographie les arbres sombres nimbés d’une lumière délicate et mystérieuse. Ils figurent « l’osmose possible de l’homme avec la nature, source de vie avec laquelle il convient d’être en harmonie » et tissent les liens entre le terrestre et le céleste.

Œuvre majeure de l’artiste, les « Pins de Gyeon Gju », ancienne cité du royaume de Silla (668-935) envoûtent le visiteur dans les appartements princiers du château et laissent une fascinante impression de puissance et de sérénité.

Recinto sacro, installation d'andrea Branzi, 2013 ©Photo: Eric Sander pour le Domaine de Chaumont-sur-Loire

A la fin de la manifestation, le Domaine de Chaumont-sur-Loire souhaitera sans doute garder l’une ou l’autre de ces douze « commandes annuelles ». Celles-ci rejoindraient alors les œuvres de Giuseppe Penone, Anne et Patrick Poirier, Sarkis ou Andrea Branzi qui font désormais partie de la collection du lieu.

Propriété de la Région Centre depuis 2008, ce Domaine qui rassemble le Château, le Parc et le Festival des Jardins, est situé dans un paysage classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. A l’avant-garde de la création, de l’élégance et de la fantaisie, le Domaine invite tous les trois ans un artiste à « habiter » le château.

Fleurs Fantômes de Gabriel Orozco ©Photo: Eric Sander pour le Domaine de Chaumont-sur-Loire

C’est cette année au tour de Gabriel Orozco de revisiter les lieux : dans une démarche d’interrogation de l’histoire et de la mémoire du château, l’artiste mexicain a puisé son inspiration dans le palimpseste des tapisseries subsistant sur les murs anciens. Les 30 œuvres qui révèlent l’émotion en suspens des « chambres des invités », inaugurent un travail en deux temps dont la seconde partie est prévue en 2015.

Informations pratiques
Domaine Régional de Chaumont-sur-Loire
41150 Chaumont-sur-Loire
Tél : 02 54 20 99 22

Gabriel Orozco, Fleurs fantômes, château. Commande spéciale de la Région Centre.
Installation jusqu’au 31 décembre 2016

Exposition temporaire, commandes annuelle : jusqu’au 2 novembre 2014, installations :

« Momento fecundo » - Henrique Oliveira – Grange aux Abeilles
« Carbon pool » - Chris Drury  – Parc du Goualoup
« Couronne » et « Chaos » - Vincent Barré – Auvent des Écuries et Parc Historique
« Racines de la Loire » - Nikolay Polissky– Parc Historique
« Sur-Natures, 2014 », « Fractal Flowers, 2014 » et « Trans-Natures, 2014 » - Miguel Chevalier – Galerie de la Cour des Jardiniers et Manège des Écuries
« Cliffs » - Stéphane Erouane Dumas  – Galerie du Fenil
Programmation de films de Gilles Coudert sur le travail de Tadashi Kawamata – Grange aux Abeilles

Photographies :

« Pins de Gyeon Gju » - Bae Bien-U – Appartements princiers
« Ombres de nuit, ombres de jour » - Jocelyne Alloucherie – Appartements princiers
« Die Sonne bringt es an den Tag / Le soleil le tire au clair » - Hanns Zischler – Appartements princiers
« Botanica / Lumière Diffractée » - Ralph Samuel Grossmann – Galerie de la Cour des Jardiniers

Festival International des Jardins : Jardins des Péchés capitaux jusqu’au 2 novembre 2014

Préparez votre visite : www.domaine-chaumont.fr

Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter