Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

"L'abbaye fleurie" à Maubuisson

Publié le : 5 Octobre 2015
Du 4 octobre 2015 au 18 septembre 2016, le Département du Val d’Oise invite l’artiste Régis Perray à l’abbaye de Maubuisson pour une exposition "fleurie" inédite. Présent sur la scène de l’art contemporain depuis plus de quinze ans, Régis Perray (né en 1970 à Nantes) a toujours aimé travailler la question des lieux qui l’invitent. Sa pratique de l’in situ fait désormais référence. Cet artiste refuse de se définir tant il utilise tous les moyens à sa disposition pour interroger les lieux d’exposition. Il aime à observer et sonder les lieux pour créer des actions, des installations d’objets et des sculptures qui sont parfois activées par les visiteurs.

Régis Perray présente dans les espaces des salles abbatiales un ensemble de six œuvres ayant pour lien le motif floral. Ce dernier constitue le fil rouge de cette exposition comme élément de décoration (vaisselle peinte à la main, fleurs découpées dans du papier peint, carreaux de céramique, fleurs marquetées ou sculptées) et comme élément évocateur du monde féminin en hommage aux anciennes occupantes de ce lieu qui fut une prestigieuse abbaye cistercienne de femmes de 1236 à 1787.

Le caractère féminin de l’œuvre de Régis Perray est très prégnant ; parfois il se veut sensuel (vidéo « Acariciar Lisboa », antichambre), parfois délicat dans l’action de prendre soin : du parquet de la piste à patiner (salle du parloir), des assiettes méticuleusement lavées (salle des religieuses), des gravats subtilement décorés (anciennes latrines).

Régis Perray, le jardin fleuri, installation © CDVO 714

Dans cette ancienne abbaye cistercienne aujourd’hui dirigée par une équipe essentiellement féminine, Régis Perray parle ici de son amour des femmes mais également, en filigrane, de sa dévotion à Sainte Marie. Rappelons qu’au moment de sa consécration, en 1244, l’abbaye de Maubuisson fut désignée comme toutes les abbayes cisterciennes sous le vocable de « Notre-Dame-la-Royale » qui depuis la réforme de Saint Bernard, étaient sous la protection de la Vierge, reine du Ciel.

Régis Perray, Les gravats fleuris, 2013-2014 © Abbaye de Maubuisson

La foi de cet artiste rejoint les autres thèmes abordés dans cette exposition que sont la méditation et le recueillement : rendre hommage aux religieuses défuntes, se promener dans le jardin, lieu de contemplation millénaire, se sentir humble devant les vieux murs de Lisbonne, prier – peut-être – devant l’Arbre de Vie.

La foi selon Régis Perray n’est pas dogmatique, elle trouve une façon universelle de s’exprimer dans cet ancien lieu sacré ouvert aujourd’hui à la multiplicité des croyances et des interprétations. Ainsi, la répétition du geste devient rituel : collectionner les assiettes, les laver, tourner en rond sur la patinoire, caresser 113 murs à Lisbonne. Cette façon de travailler - rythmée - est propre à Régis Perray. Chaque action s’inscrit dans le moyen ou le long terme. Elle est souvent la construction d’un ensemble réfléchi, une compilation qui n’a de sens que dans l’accumulation. L’accumulation, la collection, cette pratique qui traverse son œuvre depuis de nombreuses années, elle lui permet de transcender les matériaux du quotidien, à l’instar de l’installation « L’abbaye fleurie » qui rassemble plus de 9000 assiettes chinées par l’artiste et placées à même le sol pour composer un jardin à la française.

Régis Perray, préparation de l’installation Le Jardin fleuri, 2015 © Conseil départemental du Val d’Oise — Photo © Catherine Brossais

Dans la salle du Chapitre, ancien lieu d’inhumation, il présente 20 coffrages en bois brut ornés de fleurs en marqueterie, évoquant les tombes des moniales. Ici, le sol comme lieu des morts : lieu où sont enterrés les défunts. Avec Régis Perray, le visiteur a les pieds sur terre : il ne peut ignorer qu’il marche sur des morts quand il déambule en salle du Chapitre. 

L’exposition de Régis Perray est toute empreinte d’une générosité propre à son auteur. Chaque œuvre est un don : Régis Perray partage avec le visiteur qui saura s’en saisir, ici une fleur, ici un tour de patinoire, ici une pensée pour les morts, ici une promenade pour les vivants. Quand l’art rencontre le cœur, c’est là toute la force de l’œuvre de Régis Perray.


L'abbaye fleurie par valdoise_culture

Informations pratiques :

L'abbaye fleurie, exposition personnelle de Régis Fleuray

Du 4 octobre 2015 au 18 septembre 2016

Abbaye de Maubuisson
Site d’art contemporain du Conseil départemental du Val d’Oise
Avenue Richard de Tour - 95310 Saint-Ouen l’Aumône - France

tél. 01 34 64 36 10 / fax 01 30 37 16 69
abbaye.maubuisson@valdoise.fr / www.valdoise.fr rubrique culture/arts vivants

Tarif : exposition en entrée libre

Horaires : en semaine de 13h à 18h. Le week-end et les jours fériés de 14h à 18h.
Dernier accès à l’exposition à 17h30. Fermé le mardi, le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai

Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter