Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

La forêt prend possession de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen

Publié le : 9 Avril 2014
Du 12 au 27 avril 2014, l’installation vidéo monumentale « Gothique frémissant » va transformer la nef de l’Abbatiale Saint-Ouen en mosaïque végétale. Cette œuvre visuelle et sonore, fruit d’une collaboration entre le sculpteur Françoise Jolivet, le réalisateur Roy Lekus et l’ingénieur du son Francis Wargnier, a lieu dans le cadre de l’exposition « Cathédrales » qui s’ouvre au même moment au musée des Beaux-Arts de Rouen. Pendant 15 jours, cette projection de 12 minutes, diffusée en boucle entre 21h et 23h, fait vibrer l’architecture et renouvelle notre regard sur la nature.

Gothique Frémissant ©Françoise Jolivet et Roy Lekus

« Les forêts ont été les premiers temples de la divinité, et les hommes ont pris dans les forêts la première idée de l’architecture. »

 

Faisant leur cette citation de Chateaubriand, le sculpteur Françoise Jolivet et le cinéaste Roy Lekus explorent une nouvelle fois la complicité entre les créations humaines et la nature. Françoise Jolivet travaille depuis dix ans avec la nature, gravant des potirons, dessinant des chênes ou modelant les troncs dans la toile de lin. Son désir de transformer les nefs des plus purs édifices gothiques en de majestueuses allées d’arbres nait il y a deux ans. Elle s’associe alors avec Roy Lekus pour créer Gothique frémissant.

L’idée de superposer les bruissements du vivant à la majesté figée de la pierre de l’Abbatiale s’est imposée à eux comme une évidence. Ce sont les arbres de « L’Allée-cathédrale » d’Heudicourt dans l’Eure qui vont constituer la matrice-image des projections. Cette cathédrale végétale est alors filmée dans toutes les lumières des quatre saisons. Aidés de photographes de la région, ils multiplient les appareils pour prendre tous les axes nécessaires à un effet visuel unique. Le matériel est parfois installé de nuit pour capter les premières lueurs du jour et voir ainsi l’allée de platanes s’enflammer. 


Gothique Frémissant ©Françoise Jolivet et Roy Lekus

L’Abbatiale Saint-Ouen de Rouen, bijou de l’art gothique dont les peintures et la statuaire religieuse ont aujourd'hui disparus, accueille le projet. L'impression de majesté est ainsi renforcée par la sacralité du lieu. La pierre des piliers devient écorce, les ramures des arbres se prolongent jusqu’au sommet de la voûte. Les couleurs évoluent passant de la brume au soleil, de la pluie à la neige. La mise en mouvement par la nature d’une architecture porteuse de sens, bouleverse les limites spatiales et mentales conventionnelles. Les auteurs entrent ainsi dans la tradition de Léonard de Vinci transformant, par ses fresques, la Chapelle du Château des Sforza à Milan en luxurieux écrin de végétation.

Une composition sonore signée Francis Wargnier est également réalisée à partir des bruits de la nature pour remplir l’espace de la nef. De courtes citations et aphorismes d’écrivains et de philosophes de toutes les époques qui font référence aux liens entre l’homme, la nature et l’art, seront projetés sur les piliers.

Une incitation à la promenade et à la réflexion.

Lire la Bande-annonce de l'évènement

Vidéo du Making-off

Informations pratiques

Gothique frémissant - du 12 au 27 avril 2014

Abbatiale Saint-Ouen, Place du Général De Gaulle, Rouen
Durée de la projection : 12’ en boucle, de 21h à 23h
Entrée libre.

site du projet: www.gothiquefremissant.eu

La prochaine exposition de Françoise Jolivet, « La Sève et la cicatrice : ruser avec la nature », aura lieu du 17 mai au 24 septembre au Musée Rodin (Meudon). www.francoisejolivet.net

Ces articles peuvent aussi vous intéresser
8e édition pour la Nuit des Cathédrales
Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter