Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Jour 15 : La naissance de saint Jean-Baptiste par Tintoret

Publié le : 15 Décembre 2017
À part la Vierge Marie, Jean-Baptiste est le seul saint dont la liturgie célèbre la naissance, et elle le fait parce que celle-ci est étroitement liée au mystère de l’incarnation du Fils de Dieu. Dès le sein maternel, en effet, Jean est le précurseur de Jésus : sa conception prodigieuse est annoncée par l’ange à Marie, comme le signe que rien n’est impossible à Dieu.

Présentation :

Saint Jean-Baptiste occupe dans l’histoire de l’humanité une place incomparable : il sert de trait d’union entre les deux mondes, il résume en lui tout l’Ancien Testament et prépare le Nouveau ; il ferme la mission des prophètes et ouvre celle des Apôtres.

Ce tableau, peint par Tintoret, illustre à merveille toute l'agitation que suscite la naissance d'un enfant. Dans un intérieur contemporain à Tintoret, on distingue au fond à droite, Elisabeth qui vient d'accoucher. Allongée dans son lit elle se repose tandis qu'une servante l'assiste. 

Au premier plan, quatre autres servantes s'affairent autour de l'enfant qui est tenu par la Vierge Marie reconnaissable à son auréole. Face à elle, une nourrisse s'apprête à donner le sein au petit saint Jean-Baptiste. 

Quant à Zacharie, écarté de toute cette agitation, assiste à la scène, le regard vers le ciel. Est-il encore muet à cet instant ? Sans doute. L'évangile de St Luc nous indique qu'il retrouve la parole au moment où il écrit le nom de "Jean" sur une tablette.

Une scène que nous découvrirons demain...

Naissance de St Jean Baptiste, TINTORET, vers 1540, Musée de l’Ermitage, St Petersbourg

Tintoret, Naissance de St Jean Baptiste, detail, vers 1540, Musée de l’Ermitage, St Petersbourg

Extrait de la Bible

Quand arriva le moment où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils.
Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait prodigué sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle.
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l'enfant. Ils voulaient le nommer Zacharie comme son père.
Mais sa mère déclara : « Non, il s'appellera Jean. »
On lui répondit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père comment il voulait l'appeler.
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Son nom est Jean. » Et tout le monde en fut étonné.
A l'instant même, sa bouche s'ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu.
La crainte saisit alors les gens du voisinage, et dans toute la montagne de Judée on racontait tous ces événements.
Tous ceux qui les apprenaient en étaient frappés et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.

Evangile : Naissance de Jean Baptiste (Lc 1, 57-66)

Caroline Becker pour Narthex

Cliquez ici pour revenir au Calendrier de l'Avent

Ces articles peuvent aussi vous intéresser
Préparons Noël avec les oeuvres d'art
Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter