Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Jour 14 : La Visitation par François-Xavier de Boissoudy

Publié le : 14 Décembre 2017
Attardons-nous encore aujourd'hui sur l'épisode de la rencontre entre Elisabeth et sa cousine Marie, la Visitation. Cette fois, c'est un artiste contemporain, François-Xavier de Boissoudy, qui nous en offre une délicate représentation, empreinte de douceur et de joie.

François-Xavier de Boissoudy, La visitation, 2016 © Courtesy de l'artiste

Présentation : 

Cette oeuvre de François-Xavier de Boissoudy nous plonge dans l'intimité de la rencontre entre Elisabeth et sa cousine Marie. Le champ de notre vision est en effet conscrit entre deux montants verticaux de part et d'autre de la toile, pouvant être deux arbres ou bien les montants d'une porte par laquelle l'oeil du spectateur observe la scène. 

Marie nous fait face, ses bras portées autour du coup d'Elisabeth, qui se situe de profil, les mains posées sur son ventre arrondi. Le peintre a respecté la chronologie énoncée dans l'Evangile de Luc selon laquelle Elisabeth reçu l'annonce de Gabriel environ six mois avant Marie, sa grossesse étant donc plus avancée que celle de sa cousine. Ce moment partagé est très fort : le visage des deux femmes est proche, leurs silhouettes forment une sorte de symbiose, un cocon protégeant le secret que chacune porte en son sein. On devine l'émotion qui les anime, alors qu'Elisabeth, posant sa main sur son ventre, ressent le tressaillement du futur Jean-Baptiste. 

Extrait de la Bible

En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth. Or, quand Elisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors Elisabeth fut remplie de l’Esprit Saint, et s’écria d’un voix forte : "Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutations, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur."

Marie dit alors : "Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais."

Marie demeura avec Elisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc 1, 39 - 56

 

Cliquez ici pour revenir au Calendrier de l'Avent

Ces articles peuvent aussi vous intéresser
Préparons Noël avec les oeuvres d'art
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter