Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Jour 11 : portrait de Zacharie et d'Elisabeth par James Tissot

Publié le : 11 Décembre 2017
Pour cette deuxième semaine de l'Avent, intéressons-nous à la figure de Saint Jean Baptiste, étroitement lié à celle du Christ, car il est celui qui annoncera sa venue et le baptisera. L'histoire de Jean Baptiste et de ses parents, Zacharie et Elisabeth, est contée dans le premier chapitre de l'évangile de saint Luc. Le peintre James Tissot propose un portrait touchant de Zacharie et Elisabeth.

James Tissot est un peintre français né à Nantes, le 15 octobre 1836 et est mort le 8 août 1902. Il passe onze années de sa vie en Angleterre de 1871 à 1882, ce qui lui vaut une plus grande notoriété auprès des britanniques et des américains. Après des études à l’école des Beaux-Arts de Paris sous la direction d’Ingres, d’Hippolyte Flandrin et de Louis Lamothe, il expose au Salon de 1859, des œuvres plutôt traditionnelles. En 1885, lors d'une visite à l'église Saint-Sulpice de ParisJames Tissot a une révélation mystique et décide d’abandonner les sujets profanes pour se consacrer à des sujets bibliques, nourrissant son art d'observations effectuées lors de voyages en Palestine et à Jérusalem.

James Tissot, Portrait de Zacharie et d'Elisabeth, vers 1886-1894 - Brooklyn Museum / creative commons

Présentation : 

Ce tableau, à travers une scène de la vie quotidienne, nous offre un portrait touchant de Zacharie et de son épouse, Elisabeth, qui est la cousine de Marie. On découvre un couple âgé : Zacharie, longue barbe blanche, porte un vêtement qui rappelle sa fonction de prêtre, et Elisabeth, aux traits marqués par les rides. Ils sont affairés à puiser de l'eau, l'un actionnant le mécanisme permettant de hisser la corde, et l'autre saisissant le seau de cuivre qui servira à remonter l'eau du puits. 

Cette représentation empreinte de réalisme montre un couple partageant les tâches quotidiennes, uni dans la vie et dans les épreuves. En effet, malgré leur âge avancé, ils n'ont jamais pu avoir d'enfant en raison de la stérilité d'Elisabeth. En ce sens, l'action de puiser de l'eau, symbole de fertilité, peut être une allégorie de la venue d'un enfant, Jean Baptiste, qui leur sera annoncé par l'Ange Gabriel. Leurs gestes, leurs attitudes et l'expression de leurs visages expriment une grande sérénité : ils s'en remettent à Dieu. 

Extrait de la Bible 

Il y avait, au temps d'Hérode le Grand, roi de Judée, un prêtre nommé Zacharie, du groupe d'Abia. Sa femme aussi était descendante d'Aaron ; elle s'appelait Élisabeth. Tous les deux vivaient comme des justes devant Dieu : ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur d'une manière irréprochable. Ils n'avaient pas d'enfant, car Élisabeth était stérile, et tous deux étaient âgés.

(Luc 1, 5-7)

Cliquez ici pour revenir au Calendrier de l'Avent

Ces articles peuvent aussi vous intéresser
Préparons Noël avec les oeuvres d'art
Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 - 5 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter