Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Jour 2 : L'Annonciation par Henry Ossawa Tanner

Publié le : 2 Décembre 2017
Une Annonciation bien différente aujourd'hui puisque l'ange Gabriel n'est pas directement visible dans cette scène ! Henry Ossawa Tanner peint cette Annonciation peu après son retour d'un voyage en Egypte et en Palestine qu'il effectua en 1897. Une oeuvre originale où la Vierge apparaît comme une simple jeune fille timide.

Henry Ossawa Tanner, l’Annonciation, 1897, Huile sur toile, Philadelphie, Musée des Arts

Présentation : 

Fils d’un ministre de l’African Methodist Episcopal Church, Tanner se spécialise dans les sujets religieux. Souhaitant découvrir la Terre Sainte, son peuple, sa culture, son l’architecture, il décide de partir quelques mois en voyage.

Grandement influencé par ce qu'il a vu, Tanner propose une Annonciation très originale et aux antipodes des représentations classiques que nous avons l'habitude de rencontrer. 

Marie est montrée comme une adolescente vêtue de vêtements paysans du Moyen-Orient, sans halo ou autres attributs sacrés qui permettent de reconnaitre son caractère "sacré". Quant à l'ange Gabriel, il apparaît seulement comme un puits de lumière, une colonne lumineuse en lévitation. 

Marie a une expression très calme, très reposée. Elle reçoit l'ange avec humilité mais aussi une certaine crainte. Ses mains sont jointes, sa tête, légèrement inclinée, présente une expression étonnée. Elle regarde, elle écoute, se questionne et la nouvelle lui semble aussi étrange qu'innatendue.

dessin préparatoire © wikiart.org

Extrait de la Bible

L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »

A cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? »

L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu’Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait : ‘la femme stérile’. Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

(Luc 1, 26-38)

Caroline Becker pour Narthex

 

Cliquez ici pour revenir au Calendrier de l'Avent

Ces articles peuvent aussi vous intéresser
Préparons Noël avec les oeuvres d'art
Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 ?
Your answer:
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter