Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

29e Festival de la B.D. chrétienne à Angoulême

Publié le : 16 Janvier 2015
Du 29 janvier au 1er février 2015 le festival international de la B.D d’Angoulême connaîtra sa 42e édition, avec toutes ses variétés dont la B.D. chrétienne. Pourquoi une B.D. chrétienne ? Est-ce une nouvelle manière pour les chrétiens de se mettre à part ? Bien au contraire, la Foi chrétienne aux cours des siècles a été source d'inspiration pour les artistes : monuments, sculptures, peintures… Aujourd’hui elle inspire d’autres formes d’art en particulier celui de l’image dont la bande dessinée. Tous les arts sont les supports de l’expression culturelle de chacun et la bande dessinée occupe une part croissante.

La B.D. chrétienne ne se cantonne pas seulement à des récits spécifiquement religieux. Le jury décerne les prix aux auteurs dont les œuvres mettent en relief des valeurs chrétiennes. Cet évènement signifie que rien de ce qui est de l’HOMME n’est étranger à DIEU, et rien de ce qui est de DIEU n’est étranger à l’HOMME." Père Michel Manguy.

La bande dessinée a conquis définitivement ses lettres de noblesse dans les supports culturels. Ce 9°art connaît à juste titre chaque année une croissance dans tous les domaines : édition, publication, impression et multimédia…

Depuis 28 ans, une Equipe œcuménique BD (Catholiques, Protestants) assure (en partenariat avec le Festival International d'Angoulême), une présence fiable et créative au fil des salons à la cathédrale, au temple ERF et à l'église Saint Martial.

En participant à ce succès, l'Equipe BD chrétienne au Festival veut :

Promouvoir un média essentiel pour annoncer l'Evangile aux jeunes de 7 à 77 ans! (une centaine d'éditeurs, 250 dessinateurs, plus de 1000 titres publiés à ce jour), alors que la BD (en général) s'impose comme un genre majeur de l'Édition (plus de 4000 nouveaux albums publiés et des dizaines de millions d'albums vendus en France vendus en France chaque année).

• Tracer un trait d'union entre la culture et la Foi comme le font d'autres chrétiens à Avignon, Cannes, Aix, Paris, etc.....

Au programme de cette édition : expositions, conférences, débats, dédicaces, animations, concerts mais aussi la remise des prix bien entendu et des temps forts spirituels : la messe du samedi 31 janvier et des veillées de prière.

Parmi les 11 albums sélectionnés, le prix 2015 de la bande dessinée chrétienne d’Angoulême a été décerné à l’album « DANIEL BROTTIER - Remuer Ciel et Terre » de Brunor et Duphot.
(éd. MAME). Il sera remis le 30 janvier 2014 à 15h à l'église Saint-Martial.

Cette BD est un très beau témoignage de disciple du Christ, avec un graphisme sobre et respectueux de la biographie du Père Brottier. Au fil des pages, les ambiances des différents endroits où se passe ce récit sont très bien rendues. Le scénario ne rend pas l’oeuvre du Père Brottier écrasante, et met en valeur d’autres témoins.

"Il y a deux grands avantages à ce prix" relève le Père Podvin : Il rejoint la pleine mémoire de la guerre ; Daniel Brottier y est héroïque, il ne se planque pas, pourtant il est de mauvaise santé, il est prêtre, il veut être avec et le fait avec un courage très fort. L’autre aspect est son oeuvre éducative, il se passionne pour les jeunes. C’est un message d’espoir très fort, il est un vrai témoin d’avenir."

Le jury, composé de 12 spécialistes de la bande dessinée, historiens, critiques,bibliothécaires, dessinateurs, catholiques, protestants et agnostiques, s’est réuni le samedi 13 décembre 2014 à Paris, afin de choisir parmi 15 bandes dessinées pré-sélectionnées.
Le Prix 2015 du jury œcuménique est attribué à l’album :

Amazigh, itinéraires d'hommes libres, Mohamed AREJDAL et Cédric LIANO Éditions Steinkis

En 2013, se tenait l’exposition « Albums. Un siècle d’immigration dans la bande dessinée, 1913-2013 » à la Cité nationale de l’immigration, à Paris. On pouvait y découvrir le récit poignant du Marocain Mohamed Arejdal, un témoignage retranscrit en images par Cédric Liano, né à Creil et formé à l’école de bande dessinée de Tournai. Qui a dit que la BD n’était pas un mode d’expression universel ? Pas l’éditeur Steinkis, en tout cas, qui publie l’album Amazigh — prononcer Amazir —, homme libre ou rebelle en langue berbère. À 18 ans, Mohamed Arejdal vit à Guelmim, dans le sud-ouest marocain, et ne perçoit aucune perspective d’avenir. Houspillé par les siens, le jeune homme décide de partir clandestinement en Europe. Pour cela, pas trente-six solutions, il lui faut s’allouer les « services » d’un passeur. Problème, Mohamed n’a pas d’argent en poche, ou si peu, et n’est pas le seul candidat à l’exil.

Son périple vers le territoire espagnol, en l’occurrence vers les îles Canaries, en plein océan Atlantique, vire au cauchemar, se révèle un véritable enfer et le conduira dans un centre de rétention, avec son corollaire d’humiliations. Suivent une tentative d’évasion et un retour humiliant vers le domicile familial. Un voyage pour rien ? Pas tout à fait ! Prenant confiance en lui, Mohamed intègre l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan. Un de ses projets sera même présenté à la Biennale des jeunes artistes de la Méditerranée, lui ouvrant du coup, officiellement cette fois, les portes de l’Europe. Un dénouement heureux pour cette histoire véridique qui nous invite à réfléchir à la manière dont nous traitons nos frères.

Trois lieux sont ainsi investis pour l'occasion du 29 janvier au 1er février 2015: La cathédrale, le temple de l'église réformée de France et l'église Saint Martial
Programme et informations : www.bdchretienne.net
Le Festival International de la BD d'Angoulême: www.bdangouleme.com

Mots-clés associés :
Recherchez sur le site
A ne pas manquer Tous nos Agendas
Inscrivez-vous à la newsletter