Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Deux expos hommage à Tal Coat à Aix en Provence (13)

Jusqu'au 11 mars 2018 le musée Granet et la fondation Saint-John Perse d’Aix-en-Provence présentent deux rétrospectives exceptionnelles du peintre Pierre Tal Coat. Proches de grands noms de la peinture du début du XXe siècle tels Braque, Giacometti, Balthus, il est resté largement méconnu tout au long du siècle, jusqu'à ces dernières années où sa juste place dans l'histoire de l'art moderne lui est rendue.
  • Quand ?

    du 18/11/2017 à 11h55 au 11/03 à 23h55

  • Où ?

    musée Granet / fondation Saint-John Perse, Aix-en-Provence (13)

  • Ajouter un événement au calendrier

    vCal iCal

Lire le portrait de l'artiste dans nos pages en cliquant ici.

Pierre Tal Coat, femme au manchon, 1936 - collection particulière © ADAGP 2017

La liste est longue des artistes qui furent amis avec Pierre Tal Coat et qui ont reconnu son oeuvre, de nombreux écrivains sont allés à la rencontre de son oeuvre : André du Bouchet, Georges Duthuit, Philippe Jaccottet, Henri Maldiney, Wallace Stevens... Tels aussi les conservateurs des grands musées qui l’ont soutenu, on pourrait ajouter une liste abondante d’historiens et de critiques d’art (comme Dore Ashton ou Jean Clair) et celle, encore plus vaste, des artistes qui doivent beaucoup à l’invention de Tal Coat et qui (comme Olivier Debré) prirent le chemin de l’atelier de Tal Coat, à Aix ou à Dormont...

La peinture de Tal Coat fut représentée par les plus célèbres galeries françaises (Galerie de France, galerie Maeght) et elle représenta la France dans les grandes manifestations internationales. Exposée aux Etats-Unis et au Japon comme à la Biennale de Venise et à la Documenta de Kassel, elle fit l’objet, en 1976, d’une rétrospective aux galeries nationales du Grand Palais, à Paris.

Pourtant le nom de Tal Coat – « le peintre des peintres » – ne prend qu’aujourd’hui sa juste place dans l’histoire de l’art. Il semble que le destin de son oeuvre ait été d’apparaître et de disparaître pour réapparaître. Cette gloire à éclipses – ou plus lente que d’autres à s’établir – tient sans doute à l’exceptionnelle liberté d’un artiste qui préféra les réponses de la nature aux catégories des Écoles et l’énergie bienfaisante des sources aux stratégies conquérantes du marché de l’art.

 

Informations pratiques

Exposition "Tal Coat, la liberté farouche de peindre" au musée Granet, Place Saint-Jean de Malte - 13100 Aix-en-Provence

Jusqu'au 11 mars 2018

Horaires : du mardi au dimanche de 12h à 18h.

Tarifs (Inclus dans le droit d’entrée au musée Granet, site St-Jean de Malte et site Granet XXe, collection Jean Planque) : 5,5 euros (Plein), 4,5 euros (Réduit).

Contacts : 04 42 52 88 32 / museegranet-aixenprovence.fr

http://www.museegranet-aixenprovence.fr/

 

Exposition "La langue peinture : André du Bouchet - Pierre Tal Coat" à la Fondation Saint-John Perse, 8-10 rue des Allumettes – 13098 Aix-en-Provence

Jusqu’au 11 mars 2018

Horaires : du mardi au dimanche de 12h à 18h

L’entrée de la salle d’exposition est libre.

Contactsfondationsaintjohnperse@orange.frhttp://fondationsaintjohnperse.fr/

Mots-clés associés :
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter