Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Expo photos : Persécutés / Persécuteurs - August Sander au Mémorial de la Shoah, Paris

Du 8 mars au 15 novembre 2018, le Mémorial de la Shoah consacre une grande exposition à des séries de portraits réalisés pendant le IIIe Reich par l’une des figures majeures de la photographie allemande, August Sander (1876-1964). Internationalement reconnu comme l’un des pères fondateurs du styledocumentaire, August Sander est l’auteur de nombreuses photographies iconiques du XXe siècle.
  • Quand ?

    du 08/03 à 17h20 au 15/11 à 23h55

  • Où ?

    mémorial de la Shoah, Paris

  • Ajouter un événement au calendrier

    vCal iCal

   

(à g.) August Sander, IV/23a/4, National-socialiste [Membre de la SS-Leibstandarte Adolf Hitler], Portfolio IV/23a — Les Catégories socio-professionnelles, le National-socialiste, c. 1940. Tirage gélatino-argentique, 1990.
(à d.) August Sander, VI/44/5, Persécutée, Portfolio VI/44 — La Grande Ville, Persécutés, 1938. Tirage gélatino-argentique, 1990.
© Die Photographische Sammlung/SK Stiftung Kultur – August Sander Archiv, Cologne; VG Bild-Kunst, Bonn; ADAGP, Paris, 2018. Courtesy of Gallery Julian Sander, Cologne and Hauser & Wirth, New York.

 

« À travers l’expression d’un visage, nous pouvons immédiatement déterminer quel travail il [l’individu] accomplit ou n’accomplit pas, dans ses traits nous lisons s’il éprouve du chagrin ou de la joie, car la vie y laisse immanquablement ses traces. Un poème dit : Dans chaque visage d’homme, son histoire est écrite de la façon la plus claire. L’un sait la lire, l’autre non. » – August Sander

L'exposition "Persécutés/persécuteurs, des hommes du XXe siècle" se visite gratuitement (on peut se fendre d'un don au mémorial de la Shoah), sa scénographie impeccable et efficace est exemplaire. Exemplaire tout d’abord par la qualité des images toutes en noir et blanc et par leur contenu. En fait ici l’un ne va pas sans l’autre. Exemplaire car le photographe, August Sander, exploite toutes les capacités du medium avec un regard d’une grande humanité et d’une grande générosité.

Photographe allemand né en 1876, August Sander est considéré comme un des principaux initiateurs du style dit "documentaire". Des images noir et blanc d'une extrême précision, un cadrage qui varie guère et un sujet qui pose en toute connaissance de cause. On pense à l'inquiétude de Honoré de Balzac devant cette nouvelle invention, la photographie, qui émerveillait mais provoquait aussi bien des peurs. Pour l'écrivain, poser pour un photographe représentait un  risque : se faire "voler" une couche de son âme. Et il est vrai que chaque sujet finit toujours dans une bonne photographie par livrer une partie de sa personnalité et à être aussi dans une certaine communion avec celui qui le regarde. Une partie des portraits exposées a été réalisée par le fils d'August Sander, Erich, emprisonné en raison de son appartenance au Parti communiste allemand puis assassiné dans sa cellule sur les ordres d'Hitler en 1944. On y voit des portraits des officiers allemands mais aussi, en 1938, ceux des juifs persécutés. Les tirages sont d'une très grande qualité et il règne dans les quelques salles où sont présentées ces images comme un silence d'éternité.

- Françoise Paviot

Informations pratiques

Exposition photos "Persécutés/persécuteurs, des hommes du XXe siècle - August Sander" au mémorial de la Shoah, 17, rue Geoffroy–l’Asnier, 75004 PARIS

Jusqu'au 15 novembre 2018

Ouverture de 10h à 18h - tous les jours, sauf le samedi. Nocturne jusqu’à 22h le jeudi.
Entrée libre et gratuite

Tél. : 01 42 77 44 72

contact@memorialdelashoah.org
www.memorialdelashoah.org

Mots-clés associés :
Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter