Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

La couronne de la Vierge de Fourvière : un trésor inestimable volé

Publié le : 18 Mai 2017
L’extraordinaire couronne de la Vierge de Fourvière, à Lyon, a été dérobée dans la nuit du vendredi 12 au samedi 13 mai 2017, par des malfrats particulièrement déterminés qui sont venus à bout du solide système de sécurité du musée de la Fondation de Fourvière consacré à l’art sacré.

© Fondation Fourvière

Cette couronne, œuvre du très renommé orfèvre lyonnais Thomas-Joseph Armand-Calliat (1822-1901), en or et vermeil, présente la particularité d’être ornée de 1791 pierres précieuses et semi-précieuses provenant d’un grand élan de générosité des lyonnais pour honorer la Vierge dans le contexte de la construction de la basilique, en remerciement de la protection de Lyon durant la guerre de 1870.

Offerte en 1899, cette couronne reprend la forme d’une couronne royale fermée et s’inscrit dans une tradition née au XVIIème de couronner la Vierge. Il est à noter que la première représentation de la Vierge couronnée remonte, dans l’art gothique, à 1170 sur le tympan du portail occidental de Notre-Dame de Senlis.

Le couronnement de la vierge, portail de la Vierge - cathédrale de Senlis / Wikimedia Commons

 

Les motivations des voleurs paraissent obscures, chaque pierre ayant fait l’objet d’une expertise détaillée par l’université de Lyon 1 en 2016, ce qui rend les pierres, du moins les principales, invendables, tout comme la couronne, objet bien trop repérable sur le marché de l’art.

Ce vol a causé un vif émoi à Lyon, où le souvenir de l’élan de générosité fait à l’époque reste ancré dans de nombreuses familles Lyonnaises.

Mots-clés associés :
M Bazin
M Bazin a écrit :
18/05/2017 18:52

reste encré : erreur de typo : ancré - comme le vieux symbole chrétien!

Laura Hamant
Laura Hamant a écrit :
19/05/2017 10:23

En effet, merci de votre vigilance !

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 - 5 ?
Your answer:
Guillaume Denniel

Étudiant à l’école du Louvre depuis 2011, Guillaume Denniel se passionne pour l’orfèvrerie depuis de nombreuses années, il en a fait son domaine de spécialité en Histoire de l’Art. Lors de l’opération « Le plus grand musée de France » qu’il a conduit au sein de la Junior entreprise de l’école du Louvre, dont il est président depuis juin 2014, il a mené à bien une opération de mécénat en faveur d'un chef d’œuvre de l’orfèvrerie de la fin de la Renaissance, dont la restauration sera effectuée en 2015. Lors de ses études en Droit (Master 2 Droit Public Droit Privé) il a réalisé deux travaux de recherche sur des thèmes connexes au Droit et à l’Histoire de l’Art.

Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter