Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

De Saint-Louis au mausolée des Lesczinski

Publié le : 23 Septembre 2014
L'ancien orgue de Saint-Louis de Vincennes a été racheté par la paroisse Notre-Dame de Bonsecours à Nancy, église dans laquelle il vient d'être remonté pour une nouvelle vie. Cette église baroque du XVIIIème siècle abrite les tombeaux de l'ancien roi de Pologne, Stanislas Lesczinski et de sa femme Catherine Opalinska ainsi que le mausolée abritant le cœur de leur fille, Marie Lesczinska, reine de France de par son mariage avec Louis XV.

La première église Notre-Dame de Bonsecours avait été édifiée au XVème siècle en remerciement à la Vierge pour la victoire, en 1477, du duc René II de Lorraine sur les Bourguignons menés par Charles le Téméraire.

Reconstruite en 1738 et 1741 à l'initiative de Stanislas Lesczinski en vue d'en faire un sanctuaire mausolée, elle est un très bel exemple d'art rococco dû à l'architecte Emmanuel Héré.

ND du Bon secours

L'orgue a été placé de façon discrète derrière les deux piliers de séparation de la tribune, configuration favorable car l'orgue, qui était à Saint-Louis de Vincennes en deux parties juchées sur des tourelles, est cette fois-ci posé par terre.

ND du Bon secours

Les travaux ont été réalisés par la Manufacture Vosgienne d'Orgues qui a dû à cette occasion rénover toute la transmission entre la console et les sommiers de l'instrument (qui supportent les tuyaux). Après remontage et harmonisation, l'orgue a été béni par Mgr Jean-Louis Papin puis inauguré, le 30 mars 2014.

ND du Bon secours

Cet orgue passant d'une ville royale, Vincennes, à l'ancienne capitale du duché de Lorraine, il n'est pas sans intérêt de dire deux mots sur l'ancienne famille royale de Pologne qui fit construire l'église Notre-Dame de Bonsecours.

Stanislas Leczinski fut roi de Pologne sur une courte période (1704 – 1709), élu puis chassé au gré des conflits entre le tsar Pierre Ier de Russie et Charles XII de Suède, qui se soldèrent en 1709 par la victoire du tsar de Russie.
Grâce à son protecteur Charles XII, l'ancien roi Stanislas trouva refuge en différents endroits (principauté de Deux-Ponts en Rhénanie, puis Lorraine et enfin à Wissembourg en Alsace).

Une nouvelle tentative de restauration de Stanislas sur le trône de Pologne eut lieu en 1733, mais elle fut immédiatement contrecarrée par la Russie que la France ne voulut pas affronter. Après avoir trouvé refuge auprès de Frédéric II de Prusse, Stanislas fut placé par Louis XV à la tête du duché de Lorraine et de Bar en attente de rattachement au Royaume de France. En effet, suite au traité de Vienne (1735), l'ancien duc de Lorraine François III dut abandonner son duché et récupéra en compensation le Grand Duché de Toscane.
C'est ainsi que Stanislas et sa femme se retrouvèrent à Nancy pour préparer le transfert de la Lorraine  à la France, prévu au décès de Stanislas.

Souverain éclairé, à son heure philosophe et protecteur des arts et des lettres, Stanislas légua à Nancy un ensemble architectural exceptionnel (dont la fameuse place Stanislas). Il mourut en 1768 ; s'il fut enterré à Notre-Dame du Bonsecours, ses entrailles sont déposées en l'église Saint-Jacques de Lunéville.

Sa fille Marie Leczinska s'est retrouvée  par un concours de circonstances assez étonnant la mieux placée pour épouser le jeune Louis XV auquel il était nécessaire d'assurer rapidement une descendance (la santé du jeune roi étant très précaire), ce pour faire obstacle à la branche d'Orléans. Ils se marièrent par procuration en 1725 en la cathédrale de Strasbourg.

La reine Marie Leczinska eut 10 enfants ; peu à peu délaissée par Louis XV, elle vécut de plus en plus à l'écart de la cour à Versailles jusqu'à sa mort en 1768. Elle repose à la basilique de Saint-Denis, mais son cœur se trouve à Notre-Dame du Bonsecours auprès de ses parents.

ND du Bon secours

Septembre 2014
François MAZOUER

Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 - 5 ?
Your answer:
AMIVALE

« L’Association pour la mise en valeur de l'église Saint-Louis de Vincennes et Saint-Mandé » porte conjointement le projet de restauration de l'église Saint-Louis et le projet de construction de l'orgue en liaison avec la paroisse et le Diocèse de Créteil, propriétaire de l'édifice. A cet égard, une équipe de trois personnes formera le noyau des contributeurs au blog : Paul Guillaumat pour ce qui concerne l'église, son histoire et sa restauration ; Claude de Martel, Président de l'Association, pour ce qui concerne l'ingénierie des projets et leur portage associatif et François Mazouër pour le projet d'orgue et la vie culturelle associée.

Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter