Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Beit Gazo : inauguration d’un centre de recherche et de conservation du patrimoine des Eglises d'Orient

Publié le : 11 Avril 2018
A Charfet, le patriarcat syriaque-catholique a permis l’ouverture d’un nouveau centre de restauration du patrimoine écrit : le « Beit Gazo » dont le nom signifie la maison des trésors, en référence au titre d’un des plus insignes ouvrages du patrimoine syriaque. Une mission patrimoniale menée par l’Œuvre d’Orient et par la BnF au Liban en 2016 fut en effet une étape décisive dans la mise en œuvre du projet.

Beit Gazo, centre de recherche et de conservation du patrimoine des Eglises d'Orient, Charfet

Le centre sera inauguré ce jeudi 12 avril à Charfet, près de Beyrouth, au Liban en présence de S.B Ignace Youssef III Younan, Patriarche d’Antioche des syriaques catholiques, et de Mgr Pascal Gollnish, directeur général de l’Œuvre d’Orient.

L’ouverture de Beit Gazo est le fruit d’une inspiration spirituelle et culturelle sur un territoire qui abrite déjà l’une des plus importantes bibliothèques syriaques. Elle répond au besoin commun des différentes communautés (syriaques catholiques et syriaques orthodoxes, maronites, melkites, grecs orthodoxes, arméniens catholiques et orthodoxes) de conserver et préserver un héritage millénaire.

Sous l’égide d’un comité scientifique comprenant des institutions comme la BNF et les archives de France et grâce à la mobilisation de mécènes français (le Sénat, le Ministère de la Culture française,…) le centre dont l’activité est à but non lucratif, proposera les prestations suivantes :

- Conservation et restauration du patrimoine écrit (arts graphiques et documents reliés),
- Conseils en conservation préventive,
- Interventions d’urgence,
- Numérisation,
- Formations du personnel,
- Accueil des chercheurs,
- Constitution d’une bibliothèque de référence sur le patrimoine écrit oriental et sur la conservation-restauration, …

Manuscrits najeeb à Beit Gazo
La bibliothèque de Charfet : un bien commun de l’humanité.

Depuis le XVIIIe siècle, près de 2200 manuscrits en langues syriaque, garshouni et arabe ont été rassemblés dans la résidence du patriarcat de l’Église syro-catholique à Charfet. C’est aujourd’hui l’une des plus belles collections au monde par l’ancienneté et la rareté de ses pièces ; ces manuscrits qui viennent de Syrie, d’Irak, de Turquie et du Liban sont encore pour la plupart présentés dans leurs reliures anciennes. A cela s’ajoute une bibliothèque d’imprimés dont environ 20 000 volumes datés du XVIIe et XVIIIe siècle qui remontent à l’origine du patriarcat.

L’expertise garantie par le centre s’inscrit dans une vision déontologique et internationale de la restauration : celle-ci doit être la moins interventionniste possible et dans le respect de l’historicité des œuvres.

Dans le contexte actuel, le travail de conservation et de mise en valeur du patrimoine des églises orientales excède bien largement le cadre historique. Ces collections sont le témoignage précieux de l’histoire, de la spiritualité et de l’existence même des communautés chrétiennes dont la culture a profondément marqué l’histoire du Proche Orient.

 

Découvrir le site internet de Beit Gazo.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 - 5 ?
Your answer:
Oeuvre d'Orient

Fondée en 1856 par des laïcs, professeurs en Sorbonne, l’Œuvre d’Orient est une association française entièrement consacrée à l’aide aux chrétiens d’Orient. Œuvre d’Église, elle est placée sous la protection de l’Archevêque de Paris. Grâce à ses 70 000 donateurs, elle soutient l’action des évêques et des prêtres d’une douzaine d’Églises orientales catholiques et de plus de 60 congrégations religieuses qui interviennent auprès de tous, sans considération d’appartenance religieuse. L’Œuvre se concentre sur 3 missions dans 23 pays, notamment au Moyen-Orient : éducation, soins et aide sociale, action pastorale. Faire mieux connaître leur culture et leur patrimoine contribue à marquer la présence des chrétiens dans ces régions du monde et à faire perdurer leur identité.

Recherchez sur le site