Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation

Livre III du Livre de Lamentation de Grégoire de Narek : au seuil de l’invisible, dans le sanctuaire

Publié le : 11 Février 2016
Le premier chapitre du livre III est composé de deux parties : l’affirmation de foi dans les trois personnes de la Trinité et l’éloge de l’Eglise, à la fois bâtiment de pierre et temple spirituel.

« Corps matériel de pierre et de mortier,

Elle est solidaire des êtres sensibles, congénère des saints »

Ce rappel d’une Eglise matérielle et mystique vise une secte contemporaine de Grégoire de Narek, les Thondrakiens, de tendance manichéenne, qui refusait les sacrements, détruisait les édifices du culte et brisait les khatchkars, croix (khatch) de pierre (kar).

Khatchkar de la cour de la Cathédrale Sainte Etchmiadzine du Prince Grigor Khaghbakian, 1233.

1. Avènement d’un nouveau monde.

Puis, le poète va nous montrer l’avènement d’un nouveau monde :

« Dieu de clémence et de miséricorde (…)

Tu n’écoutes pas l’anathème, tu ne te réjouis pas du mal,

Tu ne veux pas les perdre, tu ne désires pas leur mort (…)

Tu n’occultes jamais ton amour,

Tu ne te départis jamais de ta pitié,

Tu n’altères jamais ta bonté,

Tu ne sais ni tourner le dos, ni détourner la face,

Mais tu n’es que lumière et dessein de salut »

Au Vendredi-Saint, les ténèbres ont couvert la terre, de midi à la troisième heure, annonçant la fin de l’ancien monde et l’ébranlement de toute la création « pour former un être nouveau, dans la vie immuable des cieux ». Le moine entre en prière pour que la nature de son être soit recréée à neuf « sous l’abri charnel de son corps » grâce à la Passion et à la Résurrection du Christ. Le poète brosse alors une fresque grandiose du Jugement universel, aussi épique que sera celle des Tragiques d’Agrippa d’Aubigné :

« Quand le ciel s’enroulera sur lui-même,

Quand la terre tremblera sur ses dures assises,

Quand, à l’instar des flots sur la mer en furie

Qui s’entassent avec des mines de fuyards-

Mais l’un et l’autre s’entravent entre flux et ressac-

Ainsi, frémira, frissonnant sur ses bases,

La masse dense, la surface immense du sol ;

Le coup violent, grondant au fond du gouffre,

Aplanira les monts.

L’incendie fera fondre la substance du roc

Et tous les éléments des êtres ;

On verra d’autres cieux, transformés pour toujours ;

Les créatures, avec leurs éléments, prendront une forme nouvelle.

Les actes secrets paraîtront au jour,

Nos crimes cachés seront dénoncés,

Nos mœurs, nos œuvres, notre conduite se peindront sur nos corps. »

L’ancien monde disparaît et nos péchés sont révélés au grand jour, inscrits sur notre chair ressuscitée.

2. Requêtes et intercessions.

C’est  alors que commencent les requêtes et intercessions, dans l’ordre de la litanie des saints, en premier lieu, auprès de la sainte Mère de Dieu : la prière commence par l’éloge de Marie, créature céleste et mère immaculée du Christ, elle se poursuit par la demande d’intercession « Priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant, et à l’heure de notre mort », et se termine par l’exaltation de son pouvoir salvateur, en union à son Fils.

Ossip ZADKINE, La ville détruite, Rotterdam, 1953, en commémoration du bombardement allemand sur la ville en 1940.

« Au comble du chagrin et des tourments de l’âme,

Voici que je te prie, sainte Mère de Dieu (…)

Soutiens-moi sur les ailes de tes prières,

Toi que chacun proclame la Mère des vivants :

Lorsque je sortirai du vallon de la terre,

Puissè-je progresser sans heurt vers le foyer de vie qui nous est apprêté (…)

Fais de mes jours d’angoisse une fête riante… »

Ensuite le fidèle s’adresse aux saints anges « revêtus de lumière », puis aux saints apôtres, martyrs et saints, aux « ascètes et moines, tous ceux qui te suivirent, ô Fils de Dieu ». La prière se clôt, à l’adresse des ennemis, des amis et de soi-même au jour du jugement :

« Souviens-toi, par ce livre de lamentation, ce discours où je me confesse,

D’être bon pour mes ennemis dans la race des hommes ;

Fais-leur miséricorde, exerce ton pardon. »

3. Du temps humain vers l’éternité.

Le moine Grigor est un veilleur et chaque chapitre porte ce même titre : « Reprise et complément aux gémissements répétés du même veilleur formulant les mêmes vœux dans ses supplications : Paroles à Dieu des profondeurs du cœur. »

A la suite des prières d’intercession, le moine conduit son lecteur du temps humain vers l’éternité, en célébrant le Créateur de l’univers :

« Qui répands la lumière, éveilles l’aube, apprêtes un lendemain,

Qui fais tomber le soir et condenses la nuit,

Artisan très habile, oeuvrant avec sagesse,

Rémission bienheureuse, où le péché se fond et les maux disparaissent,

Qui brises l’amertume, abrites le repos,

Enseignes à s’endormir, modules la torpeur, dispenses le sommeil,

Qui ordonnes le souffle et prolonges le sens (…)

Protège-moi par cette main qui a créé les cieux. »

La plus vigilante des veilles doit apparaître comme un sommeil au Seigneur de l’univers. Aussi pour garder « les yeux grands ouverts », le moine Lui demande l’esprit de persévérance :

« Fortifie-moi, Seigneur, pour le noble combat,

Les vaillants labeurs de l’ascèse,

Soutiens mes souffrances de faible.

Rends ici plus léger le début de ma tâche,

Hâte, Dieu toujours fort, les travaux que je me propose,

Entraîne-les sans heurt jusqu’au bout de leur fin,

Mène-moi dans la joie jusqu’au terme des choses,

Laisse-moi parvenir au bout de mon espoir (…) »

(Nous terminerons le commentaire du livre III et du Mémorial dans 15 jours avant d’aborder l’étude littéraire des images du Livre de Lamentation)

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 - 5 ?
Your answer:
Martine Petrini-Poli

Martine Petrini-Poli, professeur de lettres (titulaire du CAPES et du Doctorat de 3ème cycle) en classes préparatoires HEC au Lycée de Chartreux et à l’Ecole des Avocats de Lyon (EDA), rédactrice à Espace prépas, Ellipses et Studyrama. Responsable de la Pastorale du Tourisme (PRTL 71).

Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter