Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation
Il y a 19 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément











Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Expo photos : "Rupture, un espace-temps" à l'espace Mémoire de l’Avenir, Paris
Jean-Louis Rullaud et Antoine Guilhem-Ducléon interrogent à travers leur travail respectif la notion de rupture en tant qu’espace temporel ouvrant un champ des possibles dans l’interprétation du vivant et de son rapport à son environnement. Le moment de la rupture est amené par les photographes, dans une vision optimiste, à être compris comme une mutation des êtres et des choses. Rien ne se perd, tout se transforme. A découvrir jusqu'au 9 juin 2018.
Rattaché à Agenda
Giuseppe Penone, « la liturgie de la sculpture »
Jusqu’au 22 février 2015, le musée de Grenoble consacre une grande exposition à Giuseppe Penone qui mêle œuvres anciennes et créations nouvelles, sculptures et réalisations murales, pièces monumentales et œuvres intimistes. Le toucher, la peau, le souffle, le monde animal et le végétal, sont autant d’évocations proposées dans le parcours pour aborder les œuvres de l’artiste qui offrent un regard renouvelé sur la relation entre l’homme et la nature. L’occasion de nous arrêter sur le benjamin des protagonistes de "l’Arte Povera". Portrait.
Rattaché à Portraits d'artistes
Il était une fois David Claerbout. (2/2)
La lumière solaire éclabousse la partie interrompue, les ombres indiquent un délai, postérieur ou antérieur à midi. Elles unifient les divers éléments : personnages, mouettes, bâtiments, clôture grillagée… À travers la succession des images, ombres et lumière structurent l’espace et affirment l’immobilité du temps. David Claerbout a fréquemment jeté son dévolu sur le jeu des ombres et de la lumière pour faire sentir la durée et découper l’espace représenté en le situant dans l’histoire par des bâtiments modernistes, généralement de la seconde moitié du XXème siècle. Au point de transformer parfois le fond en figure, et la lumière en sujet.
Rattaché à Portraits d'artistes
Livre III du Livre de Lamentation de Grégoire de Narek : au seuil de l’invisible, dans le sanctuaire
Le premier chapitre du livre III est composé de deux parties : l’affirmation de foi dans les trois personnes de la Trinité et l’éloge de l’Eglise, à la fois bâtiment de pierre et temple spirituel.
Rattaché à Blogs de Narthex / Écrits mystiques
Le nouvel espace-temps de Lyes Hammadouche au Collège des Bernardins
Tout en s’intégrant au thème de la Chaire des Bernardins consacrée, pour les années 2015-2017, à « L’Humain au défi du numérique », l’installation de Lyes Hammadouche « Tout est parti d’une colonne », présentée jusqu’au 5 juillet 2015 dans l’ancienne sacristie du Collège des Bernardins, ne cherche pas à illustrer des découvertes scientifiques. Elle veut inviter les spectateurs à entrer dans un état contemplatif propice à laisser l’imaginaire naviguer librement dans ces questionnements centrés sur l’espace et le temps : où sommes-nous dans l’Univers et « quand » sommes-nous ?
Rattaché à Actualités
Bernadette Chéné expose « Son heure » aux Sables d’Olonne
Invitée à investir le magnifique espace sous la charpente datée du 17e siècle du musée de l’Abbaye Sainte-Croix (85), Bernadette Chéné a créé une pièce nouvelle qui entre littéralement en résonnance avec le lieu qui l’accueille. « Son heure », installation monumentale faite de pièces de bois savamment enchevêtrées, emporte le spectateur dans une déambulation où la perception visuelle s’accompagne d’une dimension sonore. Une œuvre à découvrir jusqu’au 17 mai 2015 qui invite à se tenir à l’écoute…
Rattaché à Actualités
Hicham Berrada, maître du temps à l’abbaye de Maubuisson
Jusqu’au 24 juin 2018, l’abbaye de Maubuisson reçoit Hicham Berrada pour son exposition personnelle intitulée 74803 jours. En s’appuyant sur des connaissances scientifiques, l’artiste propose dans son travail une poésie de la nature, des éléments, des énergies et du temps.
Rattaché à Actualités
Il était une fois David Claerbout. (1/2)
Ce « portrait » de David Claerbout se fonde sur l’expérience attentive, plus ou moins approfondie, d’une quinzaine de ses œuvres au cours de huit expositions. (1) Parmi elles j’en choisis une comme porte d’entrée, pour commencer non par un survol en extension mais par une plongée en compréhension. Cette plongée nous conduit, rien moins qu’à la question de la vérité en art, et aux rapports de cette vérité avec la foi chrétienne au sein d’une relation singulière. Pour ne pas se payer de mots, des informations extérieures à l’œuvre ancrées dans l’expérience sensible de quelques figures induisent une conversion de notre rapport au temps et à l’espace, porte ouverte sur l’invisible.
Rattaché à Portraits d'artistes
Exposition à Lille : Là où commence le jour...
L’exposition "Là où commence le jour", présentée au LaM du 2 octobre 2015 au 10 janvier 2016 dans le cadre de lille3000 – Renaissance, prend la forme d’un parcours poétique ayant pour thème l’émancipation de l’individu par la (re)connaissance du monde qui l’entoure. Ce récit visuel inédit invite le visiteur à accomplir un voyage sensible et mystérieux où lui sont révélées, d’oeuvre en oeuvre, la perception et la conscience que l’être humain a des savoirs, des symboles, de la nature, du corps, de la création, de l’espace et du temps.
Rattaché à Agenda
Expo : « Un temps pour tout » : 19 artistes reprennent le thème des Vanités - Paris
Combien de peintres, de musiciens, de poètes ou écrivains se sont penchés sur le sujet des vanités. L’Institut Protestant de théologie et la Librairie « Un temps pour tout » exposent le travail de 19 artistes sur ce thème traité par l’Ecclésiaste, livre de la Bible hébraïque. Peinture, photographie, volume, vidéo, installation, gravure, dentelle et atelier d’écriture sont proposés du 8 au 17 octobre 2014.
Rattaché à Agenda
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter