Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation
Il y a 4 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément











Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Le psaume 80 de Roussel : un cri de révolte ?
Les pérégrinations estivales conduiront certains d’entre vous sur les côtes normandes à la découverte du merveilleux cimetière de Varengeville non loin de Dieppe. Ce lieu est célèbre par la présence du tombeau du peintre Georges Braque. Mais il ne faudrait pas oublier celle du compositeur Albert Roussel (1869-1937), distant de quelques allées. Après une carrière d’officier de marine, Roussel s’est consacré à la composition musicale mais est resté fidèle à la mer qu’il a toujours passionnément aimée et auprès de laquelle il a souhaité être inhumé.
Rattaché à Blogs / Ils ont des oreilles, qu'ils entendent
Peindre le silence
Paris a connu récemment une aventure atmosphérique inhabituelle qui a plongé la ville dans un silence quelque peu surprenant. La conjonction de fortes crues et d’importantes chutes de neige nous invite à orienter nos yeux et nos oreilles saturés d’images et de sons vers une certaine forme de silence : les artistes, peintres ou musiciens, ne nous montrent-ils pas le chemin ?
Rattaché à Blogs / Ils ont des oreilles, qu'ils entendent
Le choral luthérien [2/3]
C’est un autre choral de Luther lui-même que nous découvrons aujourd’hui, un des plus célèbres, le drapeau sonore, peut-on dire, de la Réforme. Où l’on vérifie la puissance de la musique et du chant pour unir les esprits et renforcer la vie communautaire. Ce choral a inspiré de nombreux musiciens, pas seulement des musiciens du culte : voici un exemple avec la symphonie n° 5 de Mendelssohn.
Rattaché à Blogs / Ils ont des oreilles, qu'ils entendent
La Paix, malgré tout
En ces jours où nous célébrons le soixante-dixième anniversaire de l’armistice qui mit fin à la guerre 1939/45, nous savons que la violence sous toutes ses formes perdure au point d’être tentés de nous désespérer : la paix est-elle possible en notre monde ? Le compositeur Arthur Honegger (1892-1955) mit la dernière main à sa 3ème symphonie, qu’il a appelée « symphonie liturgique » justement en 1945. Le final s’intitule « Dona nobis pacem ».
Rattaché à Blogs / Ils ont des oreilles, qu'ils entendent
Recherchez sur le site