Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation
Il y a 10 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément











Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Le chant de la paix
Des mots comme menaces, guerre, luttes, violence, souffrances, exodes, réfugiés, remplissent les colonnes de nos journaux. Alors que l’aspiration à la paix ne cesse d’habiter les cœurs de «bonne volonté ». Il y a plus de cinquante ans, le compositeur Darius Milhaud (1892-1974) offrait au monde sa cantate « Pacem in terris » sur le texte de l’encyclique du pape Jean XXIII. Mais que peut bien apporter à ce texte une musique si belle soit-elle ?
Rattaché à Blogs / Ils ont des oreilles, qu'ils entendent
La métaphore de l’eau dans le Château intérieur ou les Demeures de l’âme de Thérèse d’Avila
Seule la poésie, semble-t-il, peut, par le jeu de ses rythmes et de ses métaphores, rendre compte de l’expérience vécue de l’union intime à Dieu. Ainsi l’image biblique de l’eau se transforme, sous la plume de Thérèse d’Avila, entre la quatrième et la sixième demeure.
Rattaché à Blogs / Écrits mystiques
Parcours nocturne à l'abbaye du Mont St-Michel durant tout l'été !
Découvrez le parcours nocturne et poétique de l’abbaye de Mont-Saint-Michel présenté du 11 juillet au 29 aout 2015 ! « L’habitant secret de l’abbaye », mystérieuse forme animale d’écailles et de plumes, prendra possession des lieux, plongeant le public dans un univers sonore et visuel inspiré des forces naturelles de la baie du Mont-Saint-Michel.
Rattaché à Agenda
L’art au service de la Paix – une nouvelle sculpture à la cathédrale de Lille
En avril 2018, la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille de Lille a inauguré la sculpture « La Paix soit avec toi ! » de Nicolas Alquin, à l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918. Monseigneur Ulrich, évêque de Lille, a prononcé à cette occasion un discours puissant, une invitation à tous, croyants de toute obédience et non-croyants, à chérir et œuvrer pour la paix.
Rattaché à Réflexions / L'Eglise et les artistes
Que tout ce qui respire atteigne le bonheur
Ce rêve n’est-il pas de tous les temps ? Les artistes ont, sans doute plus que d’autres, la capacité de survoler les époques, de les réunir, de les rendre contemporaines les unes des autres et de nous-mêmes. Voici un exemple musical de la permanence toujours pareille et toujours renouvelée : un texte très ancien, une œuvre de début du 20ème siècle, un monde toujours à construire.
Rattaché à Blogs / Ils ont des oreilles, qu'ils entendent
Il y a 100 ans : la paix retrouvée
Dans les jours qui arrivent seront célébrés partout dans notre pays les souvenirs de ce qu’on a appelé la « Grande Guerre ». Nous savons bien que la guerre n’est jamais grande : seules les souffrances qu’elle engendre le sont, de quelque côté de la frontière que l’on se trouve. Poésie et musique françaises et allemandes nous le montrent bien.
Rattaché à Blogs / Ils ont des oreilles, qu'ils entendent
8e vision du Livre des Œuvres divines d’Hildegard von Bingen : la Fontaine de Vie
Le Livre des Oeuvres divines, qui nous est parvenu par le Manuscrit de Lucca, Liber divinorum operum, daté de 1230 environ, est le troisième et dernier livre des visions d’Hildegard. Il est achevé en 1174, après 11 ans d’un travail harassant. Il montre la toute-puissance divine à l’œuvre dans la création et la place de l’homme dans l’univers. Il distingue, après un prologue, dix visions successives accompagnées d’une miniature en pleine page. Les miniatures font une place à la visionnaire elle-même, représentée dans sa cellule en train de recevoir ses révélations et de les transcrire sur des tablettes de cire. Elle est assise, lève les yeux vers l’objet de sa vision, dans le champ extérieur à l’image cosmique qu’elle contemple. Les dix visions vont conduire de l’œuvre divine de la Création, symbolisée par le cercle du macrocosme englobant le Fils de Dieu, puis l’homme (visions 2,3,4), à la Cité de Dieu, figurée par un carré (visions 6,7,8,9).
Rattaché à Blogs / Écrits mystiques
La musique toujours...
Il y a quarante ans, le compositeur russe Dimitri Chostakovitch mourait à Moscou. Il était né à Saint-Pétersbourg en 1906. Auteur de quinze symphonies, il nous laisse dans son œuvre abondante le témoignage musical d’un artiste qui a dû mener sa carrière dans des circonstances difficiles et des violentes : la guerre, le régime soviétique… Chercher le chemin du beau dans un tel monde, cela est-il vraiment utile ?
Rattaché à Blogs / Ils ont des oreilles, qu'ils entendent
La Paix, malgré tout
En ces jours où nous célébrons le soixante-dixième anniversaire de l’armistice qui mit fin à la guerre 1939/45, nous savons que la violence sous toutes ses formes perdure au point d’être tentés de nous désespérer : la paix est-elle possible en notre monde ? Le compositeur Arthur Honegger (1892-1955) mit la dernière main à sa 3ème symphonie, qu’il a appelée « symphonie liturgique » justement en 1945. Le final s’intitule « Dona nobis pacem ».
Rattaché à Blogs / Ils ont des oreilles, qu'ils entendent
Théâtre : « Dialogues des Carmélites » Georges Bernanos à la Cartoucherie (Paris XII)
En 1948, à la fin de sa vie, alors que la mort est proche, Bernanos écrit ces Dialogues des Carmélites de Compiègne guillotinées en Place de Grève le 17 Juillet 1794, en pleine Terreur. Ce texte est la seule œuvre théâtrale de Georges Bernanos. Elle fut écrite pour un scénario cinématographique dont le sujet avait été tiré d’une nouvelle de Gertrud von Le Fort, « La dernière à l’échafaud », parue en 1931. Cette nouvelle fut elle-même inspirée de la « Relation » de Mère Marie de l’Incarnation de Dieu, seule survivante dont le récit entraîna la béatification des sœurs en 1906. Jusqu’au 21 février 2016, le Théâtre de l’Arc en Ciel présente ces Dialogues dans une superbe mise en scène d’Olivier Fenoy et Bastien Ossart.
Rattaché à Agenda
Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter