Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation
Il y a 3 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément











Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Colmar : Le musée Unterlinden a rouvert ses portes !
Le 12 décembre 2015, après trois ans de travaux, le Musée Unterlinden a rouvert ses portes. Rénové et agrandi, les travaux ont eu pour objectif de redéployer les collections dans une muséographie innovante et étendre les surfaces d’exposition. Cette extension a été conçue et réalisée par le cabinet d'architectes Herzog et de Meuron. Le cabinet de Richard Duplat a pris en charge, quant à lui, la restauration de l'ancien cloître. C'est dans ce musée qu'est conservé le célèbre retable d'Issenheim réalisé par Grünewald et Nicolas de Haguenau. Présentation...
Rattaché à Oeuvres et lieux / Sites et architecture
Expo: Otto Dix et Le Retable d'Issenheim au Musée Unterlinden (Colmar)
A l’occasion du 125e anniversaire de la naissance d’Otto Dix et des 500 ans du Retable d’Issenheim, le Musée Unterlinden présentera, jusqu’au 30 janvier 2017, la première exposition monographique d’Otto Dix de grande ampleur en France depuis près de 15 ans. Labélisée « d’intérêt national », l’exposition montrera comment le célèbre peintre allemand s’est profondément inspiré, tout au long de sa carrière, du polyptyque peint par Grünewald entre 1512 et 1516.
Rattaché à Agenda
L'influence du Retable d’Issenheim dans l'oeuvre d'Otto Dix au Musée Unterlinden
Récemment rénové, le Musée Unterlinden consacre sa première exposition d’art moderne à Otto Dix (1891-1969). Cet artiste incontournable du XXe siècle, qui fête son 125e anniversaire, se référa pendant toute sa carrière au Retable d’Issenheim, chef d’œuvre du musée de Colmar peint il y a tout juste 500 ans. Les deux anniversaires sont célébrés dans une monographie de grande ampleur qui réunit plus d’une centaine de peintures, dessins et estampes d’Otto Dix. L’exposition, également ponctuée d’œuvres réalisées par les contemporains du peintre, démontre qu’aucun artiste du XXe siècle ne fut à ce point sensible au polyptyque du XVIe siècle. Une influence omniprésente dans l’œuvre d’Otto Dix, tant dans le traitement formel que dans sa technique picturale. A découvrir jusqu’au 30 janvier 2017.
Rattaché à Actualités
Recherchez sur le site
Inscrivez-vous à la newsletter