Aller au contenu. | Aller à la navigation

narthex Art Sacre, Patrimoine, Creation
Il y a 15 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément











Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Ouvrage : Le Caravage, "la merveille de l'art"
Un magnifique album sur les oeuvres de Caravage, de ses débuts à sa mort.
Rattaché à Portraits d'artistes
L'expérience Caravage au musée des Beaux-Arts de Caen
À la faveur d’un échange avec la Pinacoteca di Brera, le musée des Beaux- Arts accueille l’un des chefs-d’oeuvre du musée milanais : Le Souper à Emmaüs de Michelangelo Merisi, dit Le Caravage (1571-1610). L’exposition éclaire le contexte artistique dans lequel l’œuvre a été conçue, à partir de quelques gravures évoquant les variations iconographiques du Souper à Emmaüs entre le XVIe et le début du XVIIe siècle. Puis elle s’arrête sur la genèse du tableau, véritable tournant dans la carrière du peintre. L’exposition souligne enfin la fécondité toujours vive de l’art de Caravage, à travers The Quintet of the Astonished, une vidéo de Bill Viola.
Rattaché à Actualités
L’élaboration et la création des saintes images au XVIIe siècle expliquées au Louvre
Les bouleversements religieux qui marquent le XVIe siècle, font resurgir l’antique combat contre les images sacrées. Face à cet iconoclasme mené par les penseurs les plus radicaux de la Réforme, la réponse de l’Eglise catholique a lieu lors du concile de Trente. En décembre 1563, elle réaffirme la légitimité de la présence des images dans les lieux de culte ainsi que l’honneur et la vénération qui leur est dus. Les 85 œuvres rassemblées au Louvre jusqu’au 29 juin 2015 dans l’exposition « La fabrique des saintes images, Rome-Paris 1580-1660 », évoquent la complexité des enjeux qui furent au cœur du processus créateur des plus grands artistes du XVIIe siècle. Une exposition qui questionne, une fois encore, le sens de l’amour chrétien des images.
Rattaché à Actualités
Exposition : « La fabrique des saintes images, Rome-Paris, 1580-1660 » au musée du Louvre
Le grand mouvement de réforme qui secoua l’Eglise tout au long du XVIe apporta avec lui, après une violente remise en cause, une profonde réflexion sur ce que devaient être les images sacrées. Rassemblant 85 œuvres, l’exposition La fabrique des saintes images présentée au Louvre jusqu’au 29 juin 2015 se propose d’évoquer la complexité des enjeux qui furent, pour l’art religieux, au cœur du processus créateur des plus grands peintres, sculpteurs et architectes du XVIIe siècle : Le Caravage, Annibale Carrachi, Guido Reni, Le Bernin et Pietro da Cortona à Rome ; Simon Vouet, Eustache Le Sueur, Philippe de Champaigne ou les frères Le Nain à Paris.
Rattaché à Agenda
Jour 10 : Deuxième dimanche de l'Avent - Saint Jean-Baptiste au désert
Pour ce deuxième dimanche de l'Avent, nous vous invitons à une méditation sur le "Saint Jean-Baptiste au désert" du Caravage…
Rattaché à Actualités / Préparons Noël avec les oeuvres d'art
Expo : Valentin de Boulogne, réinventer Caravage - musée du Louvre
Du 22 février au 22 mai, le musée du Louvre rend grâce à un peintre considéré comme le plus brillant des peintres à la suite de Caravage et comme l’un des plus grands artistes français à l’égal de Poussin : Valentin de Boulogne. Aussi libre que Caravage, il reprend à celui-ci un réalisme dramatique, la tension suscitée par le clair-obscur et des thèmes novateurs tirés du quotidien (tavernes, concerts, martyrs et saints…), en leur apportant une touche personnelle à la fois d’introspection et de mélancolie ainsi qu’une sensibilité à la couleur d’inspiration néo-vénitienne.
Rattaché à Agenda
Chef reliquaire de saint Jean-Baptiste : Un martyr présenté par des anges
Dans la demi obscurité de la crypte de la cathédrale Saint-Bavon (Sint Baafskathedraal) de Gand en Belgique est conservé ce très beau et saisissant reliquaire en argent et argent doré d’une taille imposante qui nous présente la tête de saint Jean Baptiste sur un plateau orné d'amples volutes, de grappes de fruits et de chérubins porté par quatre anges agenouillés vêtus de dalmatiques.
Rattaché à Blogs de Narthex / L'orfèvrerie : des objets pour les Hommes
Exposition : L'expérience Caravage au musée des Beaux-Arts de Caen
À la faveur d’un échange avec la Pinacoteca di Brera, le musée des Beaux- Arts accueille l’un des chefs-d’oeuvre du musée milanais : Le Souper à Emmaüs de Michelangelo Merisi, dit Le Caravage (1571-1610). L’exposition éclaire le contexte artistique dans lequel l’œuvre a été conçue, à partir de quelques gravures évoquant les variations iconographiques du Souper à Emmaüs entre le XVIe et le début du XVIIe siècle. Puis elle s’arrête sur la genèse du tableau, véritable tournant dans la carrière du peintre. L’exposition souligne enfin la fécondité toujours vive de l’art de Caravage, à travers The Quintet of the Astonished, une vidéo de Bill Viola.
Rattaché à Agenda
Jusepe de Ribera à Rome, la première maturité
L’exposition-dossier co-produite par les musées des Beaux-Arts de Rennes et de Strasbourg, et consacrée aux œuvres de jeunesse de Jusepe de Ribera (1591-1652), est un évènement. Elle est non seulement la première en France mais également la première à réunir toutes les peintures connues de son « Apostolado aux cartels ». Née de l’achat du « Saint Jude Thaddée » par le musée de Rennes en 2013, l’idée de cette exposition itinérante présentée à Strasbourg jusqu’au 31 mai 2015, est de mettre en regard les six toiles de ce « collège apostolique » avec d’autres peintures attribuées au jeune Jusepe de Ribera. Une mise en perspective qui participe au débat actuel concernant le caravagisme à Rome entre 1605 et 1615.
Rattaché à Actualités
Les Musées du Vatican comme on ne les a jamais vus
C’est inédit : pour la première fois, la technologie de 3D relief de toute dernière génération a pénétrée dans les Musées du Vatican et la Chapelle Sixtine. La décomposition des plans des peintures et sculptures présentées permet au spectateur de littéralement plonger dans les œuvres les plus marquantes de l’art, de toutes les cultures et de toutes les époques, recueillies par les papes depuis 500 ans. Ne manquez pas ce voyage passionnant : il ne sera diffusé sur les écrans de cinéma qu’à une seule date, le 4 décembre prochain !
Rattaché à Actualités
Recherchez sur le site

Inscrivez-vous à la newsletter